Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Nouvelle coupe rase dans l'industrie Suppression d'emplois massive chez General Electric

Zürich (ots) - La multinationale américaine General Electric montre beaucoup plus rapidement qu'attendu ses dents. L'entreprise annonce une suppression de grande ampleur. 1305 places de travail seront supprimées sur les sites de Baden, Birr, Turgi, Dättwill et Oberentfelden - une coupe rase dans l'industrie.

Encore en novembre 2015, le transfert de secteurs d'Alstom à General Electric était un succès. « Que des emplois soient supprimés dans cette ampleur et si rapidement après la reprise est un coup dur pour tous les employés - the american style of management est définitivement arrivé sur la place industrielle suisse », critique Christof Burkard, directeur adjoint d'Employés Suisse.

Les employés d'Alstom ont attendu avec fébrilité durant le processus de reprise par General Electric qui a duré près de deux ans et se sont imaginés avec plein d'espoir l'avenir, même si des restructurations étaient prévisibles. Pour Employés Suisse, la suppression d'emplois annoncée aujourd'hui surpasse ce qui était attendu dans sa radicalité.

« Il est à craindre encore une fois que la Suisse avec ses faibles dispositions de protection contre le licenciement soit la première à payer, » commente Christof Burkard. C'est pourquoi Employés Suisse demande le même traitement pour les personnes concernées en Suisse que pour celles sur les sites à l'étranger touchés par cette restructuration. La décision est cependant difficilement compréhensible. En effet, des employés hautement qualifiés travaillent sur les sites touchés. Cette main-d'oeuvre qualifiée licenciée est très important pour le développement futur de General Electric.

Employés Suisse demande que, dans tous les cas, les personnes licenciées reçoivent un large soutien. Les employés concernés en Suisse doivent obtenir toutes les chances et tous les moyens de retrouver un emploi. Pour cela, suffisamment de temps doit être mis à disposition. L'association de travailleur Employés Suisse attend de la direction de General Electric qu'elle prenne des mesures avec discernement et que celles-ci soient supportable socialement, comme c'était le cas auparavant chez Alstom.

Ce nouveau séisme sur la place industrielle suisse montre clairement la nécessité d'un plan directeur fixant la voie à prendre dans l'industrie. Malgré les défis importants de l'industrie 4.0, seules des actions timides et peu concrètes se sont fait sentir. La politique, les employeurs et les partenaires sociaux sont appelés au même titre à agir.

Contact:

Pour tous renseignements
Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 079 385 47 35
Christof Burkard, directeur adjoint Employés Suisse 079 768 58 98

Depuis bientôt 100 ans, Employés Suisse est la voix des employés de
la classe moyenne et représente leurs intérêts au sein de la
politique et des entreprises.
Dans le cadre du partenariat social, de manière constructive et
fiable, l'association s'engage en faveur de bonnes conditions de
travail, de salaires équitables et d'emplois sûrs, pour le bien de la
société et de l'économie.
Employés Suisse propose à ses membres une offre complète et adaptée à
leurs besoins en matière de formations continues, de conseils, de
prestations et d'informations - pour encourager leur développement
personnel. Pour plus d'informations : www.employes.ch


Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: