Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Industrie MEM : il est temps pour une stratégie d'avenir

Zürich (ots) - L'industrie MEM peut sortir de la situation actuelle difficile, si elle ne pratique pas la politique de l'autruche, mais qu'elle investit dans son avenir.

La crise touche fortement l'industrie MEM. Les données actuelles de Swissmem le montrent. Cela n'est toutefois qu'un côté de la médaille sur lequel il ne faut pas se concentrer, sinon l'industrie MEM deviendra un « vilain petit canard » - peu attirante pour les investisseurs et les employés.

L'autre côté de la médaille est que l'industrie MEM est forte et les prévisions sont bonnes. « Si la branche met en place une stratégie d'avenir maintenant, elle peut même ressortir de la crise en étant renforcée », déclare Stefan Studer, directeur d'Employés Suisse. Une stratégie d'avenir signifie pour Employés Suisse aucune suppression d'emploi ou délocalisation, mais d'investir dans l'innovation et les collaborateurs.

La digitalisation aura une empreinte de plus en plus importante sur le monde du travail. Afin que l'industrie ne manque pas le train, elle doit s'armer pour l'industrie 4.0. L'initiative « Industrie 2025 » de Swissmem et d'autres associations est un pas dans la bonne direction. Cela ne suffit toutefois pas. Les employeurs doivent aussi investir dans leurs employés. Ils doivent être préparés grâce à des formations continues à l'industrie 4.0 et doivent aussi être bien rémunérés. Employés Suisse demande, étant donné la situation tendue dans la branche, une hausse salariale de 0,5%.

Employés Suisse, se basant sur les indicateurs économiques de BAKBASEL, a bon espoir qu'un tel programme d'investissements peut réussir. Les conjoncturistes bâlois tablent sur une évolution positive pour les deux prochaines années dans la zone euro et aux Etats-Unis. En 2016, une création de la valeur brute réelle de 1% est pronostiquée et de 2,3% en 2017. En parallèle, BAKBASEL s'attend à ce que la dépréciation du franc face à l'euro se poursuive. A la fin de l'année, le cours de change pourrait être de 1.10 CHF/Euro et évoluer vers 1.15 CHF/Euro jusqu'à fin 2016.

Selon l'estimation d'Employés Suisse, l'industrie MEM a un bel avenir devant elle. Il faut cependant un engagement fort de tous : employeurs, employés, politiciens et associations. C'est seulement ainsi que les places de travail peuvent être garanties durablement dans l'industrie MEM suisse.

Contact:

Stefan Studer, directeur d'Employés Suisse, 044 360 11 41, 079 621 08
19,
Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43


Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: