Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Le Conseil des Etats veut continuer à privilégier les riches étrangers - la classe moyenne en paye le prix

Zürich (ots) - Le Conseil des Etats s'est prononcé contre l'initiative pour l'abolition des privilèges fiscaux.

Plus de 5500 riches étrangers profitent d'un forfait fiscal en Suisse, ce qui est financièrement avantageux pour eux. Les citoyens suisses n'ont pas cette possibilité, ils doivent péniblement déclarer leur revenu et leur fortune aux impôts chaque année.

Si les riches étrangers continuent à devoir être privilégiés, la classe moyenne en payera de nouveau le prix. Elle n'a aucune possibilité d'optimiser ses impôts. Les politiciens qui veulent défendre la classe moyenne ne doivent pas perdre de vue cet état de fait. Au lieu de maintenir les privilèges des millionnaires, ils devraient plutôt faire quelque chose pour alléger fiscalement la classe moyenne. Le Conseil national doit maintenant traiter la question. Employés Suisse demande aux Conseillères et Conseillers nationaux de penser à la classe moyenne lors des délibérations.

Contact:

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43
Hansjörg Schmid, communication Employés Suisse, 044 360 11 21



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: