Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Employés Suisse demande une hausse des salaires de 1,5 %

Zürich (ots) - L'économie se relance clairement. « C'est pourquoi Employés Suisse demande une augmentation moyenne des salaires d'au moins 1,5%, surtout pour les salaires moyens et bas, et au moins 2% dans l'industrie pharmaceutique », a déclaré Stefan Studer, directeur d'Employés Suisse lors de la conférence de presse qui a eu lieu aujourd'hui à Zurich.

L'économie suisse s'est relativement bien maintenue l'année passée - en dépit de tous les symptômes de crise - surtout grâce à la conjoncture qui régnait en Suisse. Les branches MEM et Chimie/Industrie pharmaceutique fortement exportatrices souffrent toutefois toujours du franc fort et de la conjoncture mondiale qui se contracte respectivement de la récession qui touche certains pays de l'UE. Par contre, l'industrie pharmaceutique et l'industrie horlogère ont connu une évolution très positive.

L'industrie croît de nouveau

Après une mauvaise année 2012, la branche MEM reprend son essor. Pour 2014, BAKBASEL s'attend à une croissance solide de 2 %, soit un demi pour-cent de plus que le taux de croissance de l'ensemble de l'économie. A moyen terme, la branche MEM atteindra de nouveau le niveau qu'elle avait avant la crise. L'industrie des métaux reste toutefois un sujet de préoccupation.

Pour l'année en cours, la branche Chimie/Industrie pharmaceutique présente des signes d'une détente alors que ceux des années précédentes étaient plutôt moroses. Selon BAKBASEL, elle connaîtra une croissance de 2,9 % cette année et dans le même ordre de grandeur en 2014. Cependant, l'industrie pharmaceutique se porte nettement mieux que l'industrie chimique. « C'est pourquoi nous demandons une augmentation de salaire de 2 % au moins pour l'industrie pharmaceutique », a ajouté Stefan Studer.

La nouvelle présidente se présente

Aujourd'hui, pour la première fois, la nouvelle présidente d'Employés Suisse, Silvia Schaller, s'est présenté aux médias. Employés Suisse focalise son attention sur la classe moyenne. « Nous savons que la classe moyenne est un groupe très hétérogène. Employés Suisse va cependant faire tout son possible pour faire concorder les intérêts de cette dernière et pour exprimer ses préoccupations», a déclaré Silvia Schaller.

Comme exemple concret, elle cite la conciliation entre vie professionnelle et vie privée. « Employés Suisse oeuvre pour que des conditions-cadre soient mises en place permettant aux couples de retrouver leur place sur le marché du travail le plus rapidement possible après la naissance d'un enfant ».

Pour Silvia Schaller, des problèmes existent en particulier dans le domaine de la santé publique. « Les coûts des primes de caisse maladie sont une lourde charge pour la classe moyenne - le système de santé publique, un chantier. Des réformes sont donc nécessaires », a ajouté la nouvelle présidente d'Employés Suisse Silvia Schaller termine son exposé en déclarant ceci : « Je vais aussi m'engager à ce qu'Employés Suisse participe à l'avenir plus activement au débat politique. Notre but est d'être plus présents sur de tels thèmes ».

Vous trouverez les exposés complets ainsi que les documents « situation et prévisions » pour les branches MEM, chimie/industrie pharmaceutique directement sur notre site internet : www.employes.ch

Contact:

Stefan Studer, directeur d'Employés Suisse, 079 621 08 19
Silvia Schaller, présidente d'Employés Suisse, 079 473 18 98
Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: