Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Employés choqués : ABB Turbo System ferme son site de Deitingen et licencie à Baden

Zürich (ots) - Environ 150 employés sont concernés - pour la moitié une solution est en vue.

105 employés d'ABB ne pourront plus travailler sur le site soleurois d'ABB à Deitingen. La fermeture de ce site prévue à la mi-2014 est un grand choc pour eux. 59 d'entre eux se sont vu proposer une place de travail à Baden ou à Klingnau. Pour certains, cela signifie un trajet nettement plus long pour se rendre au travail - la distance entre Deitingen et Baden est d'environ 70 kilomètres. Une partie des suppressions de postes sera réalisée par des départs en retraite flexibles (p.ex retraite anticipée).

Sur les sites de Baden et Klingnau, ABB Turbo System supprime 51 places de travail, dont la moitié par des départs en retraire flexibles et la fluctuation. En parallèle, 11 places de travail vont être créées à Klingnau.

L'association d'employés « AE Employés ABB » et Employés Suisse reconnaissent qu'ABB a limité le nombre de suppressions de postes par diverses mesures telles que le renforcement des activités de vente, Insourcing du travail sous-traité et la diminution des heures supplémentaires au minimum. Les deux associations considèrent aussi comme positif qu'un plan social adéquat a été mis en place et que les personnes concernées soient aidées dans leur recherche d'une nouvelle place de travail. « Je suis convaincu qu'ABB trouvera une bonne solution pour la majorité des personnes concernées sur le marché du travail interne ou externe grâce à un encadrement taillé sur mesure et individuel. » déclare Kurt Rüttimann, président de l'AE Employés ABB. Employés Suisse et l'AE Employés ABB demandent, que tous les employés transférés de Deitingen à Baden ou Klingnau soient soutenus par ABB par des primes de déménagement ou par une aide dans la recherche d'un nouvel appartement. Si le transfert n'était pas possible dans certains cas, il faudra s'assurer que les employés concernés soient intégrés au plan social.

Quand une multinationale globalement prospère, une perle industrielle à vrai dire, doit fermer un site en Suisse et supprimer des places de travail, cela doit donner lieu à des inquiétudes. Employés Suisse appelle les employeurs et plus particulièrement les politiciens à se soucier de notre industrie des machines. Elle est la colonne vertébrale de notre économie, qui ne peut se briser.

Contact:

Astrid Beigel, secrétaire régionale Mittelland Employés Suisse, 079
544 63 49

Kurt Rüttimann, président Employés ABB, 058 585 30 07

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: