Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Franc fort : les Employés Suisse demandent de ne pas augmenter le salaire des directeurs

Zürich (ots) - En raison du cours élevé du franc, de plus en plus d'employés de l'industrie sont obligés de travailler plus longtemps. Les Employés Suisse exigent que les directeurs apportent aussi leur contribution à la sauvegarde de la place industrielle, par exemple en renonçant à une augmentation de salaire ou en s'accommodant de pertes de salaire lors de la prochaine négociation salariale.

Les directeurs des plus grandes entreprises suisses sont toujours très généreux dès lors qu'il s'agit de leur propre salaire. C'est ainsi que, comme l'a calculé le Handelszeitung, les membres de leurs conseils d'administration et de leurs directions ont été en mesure d'empocher l'an dernier 10 pourcent de salaire en plus en moyenne. Ce qui représente plus du quintuple de ce qu'eux-mêmes ont accordé, en moyenne, à leurs employés. Avec, pour conséquence, une nouvelle augmentation des disparités salariales dans de nombreuses entreprises.

Il est à craindre que, lors de la prochaine négociation salariale, les membres de la haute direction fassent preuve de bien peu de modération concernant leurs propres prétentions. En revanche, il est de plus en plus fréquent qu'ils exigent de leurs employés qu'ils travaillent plus longtemps au motif de la « crise du franc fort ». C'est là pour eux un moyen de se soustraire à la problématique monétaire - auquel les Employés Suisse restent ouverts dans des cas justifiés. L'organisation demande néanmoins clairement que la haute direction apporte aussi sa contribution, en l'occurrence en renonçant à des augmentations de salaire et à ses bonus pour l'an prochain, voire en réduisant les salaires qu'elle perçoit actuellement. Franke a récemment montré que cela était possible. Compte tenu des salaires confortables perçus dans les étages directoriaux, ces revendications n'impliquent vraiment pas un gros sacrifice de leur part.

Les Employés Suisse ont fait connaître leurs exigences salariales le 22 juillet : dans l'industrie des machines, des métaux et la chimie, ils demandent, pour l'année 2012, une augmentation de salaire de 1,5 pourcent, contre 2 pourcent pour l'industrie des équipements électriques et la branche Pharmacie.

Les Employés Suisse sont la plus grande organisation d'employés de la branche Industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) ainsi que de la branche Chimie / Pharmacie. Elle compte quelque 24 000 employés parmi ses membres. Les Employés Suisse sont nés de la fusion des associations VSAM (Association suisse des employés MEM, fondée en 1918) et VSAC (Association des employés de l'industrie chimique et pharmaceutique, fondée en 1993). Pour plus d'informations sur les Employés Suisse : www.employes.ch.

Contact:

Stefan Studer, directeur des Employés Suisse, Tél. 044 360 11 11,
Natel 079 621 08 19

Hansjörg Schmid, Communication Employés Suisse, Tél. 044 360 11 21,
Natel 076 443 40 40



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: