Schweizerischer Bauernverband

OMC: Mieux vaut rien qu’un mauvais résultat

      Brugg (ots) - Le Round de Doha a échoué. C’est un résultat à double
tranchant pour les familles paysannes suisses.

    Ce qui était pressenti depuis quelques mois s’est maintenant confirmé. Le Round de Doha de l’OMC a momentanément échoué. Pour les agricultrices et agriculteurs suisses, l’absence de résultat est sûrement meilleure qu’un mauvais résultat. Vu que la pression de l’OMC devrait s’estomper pour les années à venir, les discussions en cours au Parlement sur la PA 2011 devraient tenir compte de cet état de fait. Le Conseil fédéral voulait en effet convertir une part considérable des soutiens du marché en paiements directs. Ne soyons pas plus royaliste que le roi en allant au-delà des exigences de l’OMC.

    La question est maintenant de savoir comment le commerce international va se poursuivre. Du point de vue de l’Union Suisse des Paysans, la préférence doit être donnée à des accords multilatéraux plutôt que bilatéraux. Contrairement aux négociations multilatérales, des négociations bilatérales pour un petit pays comme la Suisse sont toujours plus risquées. Un petit pas raisonnable à l’OMC serait donc préférable à un échec total.

Renseignements : Jacques Bourgeois, Directeur, mobile 079 219 32 33 Sandra Helfenstein, Chargée de presse, tél. 056 462 52 21, mobile 079 826 89 75 www.sbv-usp.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Bauernverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: