Schweizerischer Bauernverband

Accord de libre échange: pas de concession au détriment de l’agriculture!

Brugg (ots) - Si l’Union suisse des paysans (USP) est consciente de la grande importance que revêtent les accords de libre échange pour l’économie, elle rejette néanmoins toute concession au détriment de l’agriculture. Rappelons que cette dernière doit déjà s’attendre à des pertes de 1,5 à 2,5 milliards de francs dans le cadre du nouveau cycle de libéralisation du commerce de l’OMC. Un éventuel accord de libre échange avec les Etats-Unis pourrait permettre d’éliminer les entraves techniques au commerce dans le domaine des denrées alimentaires et de faire reconnaître les indications géographiques protégées (AOC/IGP). En contrepartie, les Etats-Unis risquent d’exiger des concessions de la part de la Suisse dans le domaine des entraves non tarifaires au commerce. Cela pourrait conduire à ce que les Etats-Unis puissent exporter des produits sans aucune déclaration en Suisse, même s’ils ont été produits selon des modes de production interdits chez nous (p.ex. utilisation de stimulateurs de performance antimicrobiens ou d’hormones dans la production de viande). Les hautes exigences suisses envers la production de denrées alimentaires seraient ainsi contournées par les importations, ce qui constituerait un important désavantage concurrentiel pour les agriculteurs suisses. Même si les résultats du cycle actuel de l’OMC ne sont pas encore connus, il est d’ores et déjà certain que l’accord agricole mettra l’agriculture suisse sous forte pression. Les calculs de l’Office fédéral de l’agriculture montrent qu'elle doit s’attendre à une perte de 1,5 à 2,5 milliards de francs, soit près d’un cinquième de la production totale. Un accord de libre échange avec les Etats-Unis incluant les produits agricoles non transformés et transformés engendrerait des pertes considérables supplémentaires pour l’agriculture suisse et sonnerait, de plus, le glas du processus interne de réformes lancé par la politique agricole. L’USP est consciente de l’importance des relations commerciales entre la Suisse et les Etats-Unis ainsi que des avantages d’un accord de libre échange pour l’économie. Ces avantages ne doivent néanmoins pas être obtenus sur le dos de l’agriculture. Rückfragen: Jacques Bourgeois, directeur de l’USP, tél. 031 385 36 41, mobile 079 219 32 33 Heidi Bravo, département des relations internationales de l’USP, mobile 078 681 86 06 Urs Schneider, directeur adjoint, chef de l’Etat major/communication de l’USP, tél. 056 462 51 11, mobile 079 432 29 15 www.sbv-usp.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: