Schweizerischer Bauernverband

Rapport agricole 2004 de l'OFAG: le point de vue de l'USP

Brugg (ots) - Le quatrième rapport agricole confirme que les familles paysannes et l'agriculture en général font de grands efforts en vue de maîtriser les problèmes qui se posent à eux. Les prestations commerciales notamment ont subi des améliorations énormes dans la foulée des réformes intervenues depuis 1990. À noter que les améliorations n'ont pas été répercutées jusqu'au consommateur: pendant la période sous revue, l'écart Suisse-UE des prix à la production a diminué de 28 pour cent alors que les dépenses des consommateurs pour le panier à provisions standard augmentaient de 25 pour cent. Le standard écologique est toujours plus élevé. Mais les énormes efforts consentis n'empêchent pas de nombreuses exploitations de connaître d'importantes difficultés économiques. Le nombre de celles qui présentent une évolution négative au niveau de la formation des fonds propres a continué à progresser et atteint maintenant 30 à 40%. Les nouvelles charges et le manque à gagner que laissent prévoir les nouvelles étapes de libéralisation découlant des négociations de l'OMC seront insupportables si leur effet n'est pas atténué par des mesures de compensation ou d'accompagnement. D'un autre côté, les programmes d'allégement budgétaire ne laissent plus aucune marge de manoeuvre aux producteurs. L'USP étudiera encore plus attentivement le rapport agricole et commentera au besoin les divers résultats présentés. Renseignements: Jacques Bourgeois, directeur, mobile 079 219 32 33 Urs Schneider, directeur adjoint et chef État-major / communication, mobile 079 438 97 17 www.sbv-usp.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: