SKJA / CSCJ

CSCJ: Pas de formation professionnelle à deux vitesses !

    Zurich (ots) - Il s'agit du résultat de la désastreuse politique de la formation professionnelle de ces dernières années: une entreprise zurichoise exige 50'000 francs pour une place d'apprentissage en informatique ! Pour le Comité Suisse contre le Chômage des Jeunes (CSCJ) cette mesure est tout simplement inacceptable. La Confédération et les milieux économiques doivent dès maintenant s'atteler sérieusement au manque de places d'apprentissage!

    La crise des places d'apprentissage montre son vrai visage et les résultats de la politique désastreuse menée ces dernières années sont évidents:  pour 50'000 francs, on peut désormais " acheter " une place d'apprenti informaticien à Zurich. La formation des apprentis est devenue un commerce qui nous mène tout droit vers une société à deux vitesses. En refusant de participer aux coûts de la formation, l'économie reporte cette charge sur les familles et les contribuables.

    Il est de plus choquant de constater qu'une telle "expérience" ait été autorisée par les autorités cantonales: pour le Comité Suisse contre le Chômage des Jeunes, il s'agit d'un signal à la fois inquiétant et incompréhensible !

    Les entreprises formatrices sont de moins en moins nombreuses et le nombre d'enfants terminant l'école obligatoire augmente. En novembre dernier, même l'Office Fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie (OFFT) a constaté que le problème des places d'apprentissage est de nature structurelle (communiqué de presse de l'OFFT du 21.11.2003). Pourtant ni les autorités, ni les milieux économiques ne prennent cette inquiétante situation au sérieux: cet été, il manquera à nouveau entre 6000 et 7000 places d'apprentissage. Autant de jeunes qui se retrouveront à la rue, sans perspective d'avenir !

    La politique et l'économie doivent cesser de se voiler la face et s'attaquer à la crise des places d'apprentissage et au chômage des jeunes !

    Le Comité contre le Chômage des Jeunes exige des autorités et du patronat qu'ils tiennent les promesse faites durant la campagne pour la votation sur l'Initiative pour des places d'apprentissage. Notre pays a plus que jamais besoin d'une offre suffisante en places de formation et de mesures pour réguler correctement le marché des places d'apprentissage.

ots Originaltext: CSCJ - Comité contre le Chômage des Jeunes
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Jean Christophe Schwaab,
coprésident du CSCJ, secrétaire syndical FTMH-SIB,
Mobile +41-(0)78-690.35.09

Mario Antonelli,
coprésident du CSCJ, secrétaire syndical SEC,
Mobile +41-(0)79-690.99.69



Ces informations peuvent également vous intéresser: