Verein PRS PET-Recycling Schweiz

Les recherches de PET se poursuivent: Sept millions de bouteilles en PET manquent toujours à l'appel

Dernière mission de recherches pour Konrad Toenz (Studio PET Zurich) et Peter Nidetzky (Studio PET Vienne) Texte complémentaire par ots. L'utilisatin de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source "obs/PET-Recycling Schweiz".

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
      http://www.presseportal.ch/fr/story.htx?firmaid=100005801  -

    Zurich (ots) - La grande campagne de recherche de PET intitulée "chaque bouteille compte!", menée au cours de l'été 2004 au moyen d'affiches, de publicité au cinéma et à la télévision, a permis à PET-Recycling Schweiz d'inciter la population suisse à collecter le PET. Avec succès, en 2004 le taux de recyclage a en effet passé de 71 à 74 pour cent ! Ceci ne suffit pas cependant à cacher le fait qu'il manque toujours sept millions de bouteilles en PET pour arriver au taux de valorisation de 75 pour cent imposé par la Confédération. C'est la raison pour laquelle les recherches se poursuivent. L'ancien journaliste de télévision Konrad Toenz, spécialiste des émissions de recherches de personnes, bénéficie cette année du soutien de son ancien collègue viennois Peter Nidetzky.

    Nouvelle mission TV pour l'ancien "traqueur en chef" Konrad Toenz

    Afin de récupérer jusqu'à la dernière des bouteilles en PET manquantes pour le recyclage, l'opération de recherches est prorogée. A la télévision, la campagne sera accompagnée comme l'année dernière par Konrad Toenz, le "traqueur en chef" suisse bien connu de l'émission Aktenzeichen-XY (cette émission policière, très suivie par les téléspectateurs de langue allemande, est une lointaine cousine de l'émission "Avis de recherche"). Toenz considère que son engagement en faveur du recyclage du PET est une affaire d'honneur: "Moi-même je recycle autant que faire se peut et je veille à ce que les déchets que je produis soient valorisés au mieux."

    Dans l'accomplissement de sa mission, Toenz reçoit secours et assistance de l'étranger: Peter Nidetzky, qui a animé la même émission pendant 32 ans dans les studios viennois, participe aux grandes recherches sous le nom de "Pierre Nivel". Lui aussi estime que c'est son devoir qui l'appelle à s'engager en faveur de cette campagne: "L'idée du recyclage est absolument justifiée et mérite d'être soutenue." Ensemble, Toenz et Nidetzky relatent les premiers succès enregistrés lors des recherches; en effet, de précieuses indications prometteuses ont été fournies par la population depuis le dernier passage des spots télévisés.

    Publicité supplémentaire dans le domaine des loisirs

    Ce sont surtout les bouteilles en PET dont le contenu a été consommé hors de chez soi ou dans les lieux de loisirs qui font encore trop souvent défaut aux points de collecte. C'est la raison pour laquelle PET-Recycling Schweiz intensifie maintenant ses efforts visant à interpeller très concrètement ces consommateurs négligents: la nouvelle campagne attire l'attention sur la collecte du PET au moyen de minispots diffusés à la radio et avec des miniannonces publiées dans la presse. Des messages humoristiques ont également été développés pour la diffusion par haut-parleur qui peuvent être utilisés lors de manifestations de loisirs, ainsi que dans les parcs de divertissement et de loisirs.

    Le PET est précieux

    Le PET est une matière valorisable qui peut être réutilisée à cent pour cent. Fondamentalement, il ne perd pas ses propriétés et caractéristiques et peut de ce fait entrer plusieurs fois dans la fabrication de produits de qualité supérieure. Rapporter des bouteilles en PET vides, c'est ménager l'environnement. Aujourd'hui, des bouteilles vides permettent d'en fabriquer des neuves. On obtient ainsi un circuit du PET, optimalement fermé et très écocompatible. Par rapport à la production initiale, le recyclage permet d'économiser 60 pour cent de l'énergie. Une bouteille en PET neuve peut contenir jusqu'à 80 pour cent de PET recyclé.

    La Confédération exige un taux de recyclage du PET de 75 pour cent. En 2004, la population suisse a atteint un taux de 74 pour cent. Il ne manque donc dans les conteneurs plus qu'un pour cent supplémentaire, soit environ sept millions de bouteilles en PET ou une bouteille en PET par habitant de la Suisse. S'il n'était pas possible d'atteindre bientôt le seuil fixé par la Confédération, cette dernière peut introduire une consigne obligatoire sur les bouteilles en PET. Une telle consigne serait toutefois très onéreuse et très peu commode pour toutes les parties en cause - le commerce aussi bien que les consommateurs. On estime que les seuls frais organisationnels s'inscriraient entre 8 et 16 centimes par bouteille.

ots Originaltext: PET-Recycling Schweiz
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
PET-Recycling Schweiz
Agence Suisse romande
ZI EN Budron E9
Case postale 402
1052 Le Mont sur Lausanne
Tél.         +41/21/653'36'91
Fax          +41/21/652'17'12
Internet: http://www.petrecycling.ch


Fichiers multimédias
3 fichiers

Plus de communiques: Verein PRS PET-Recycling Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: