Discours Suisse

Discours Suisse: Politique culturelle - Les grands projets culturels en Suisse alémanique et au Tessin

Berne (ots) - En construisant de nouvelles infrastructures dédiées à la culture, Lucerne et Lugano tentent de se profiler sur la scène internationale. Alors quen Suisse alémanique on associe promotion culturelle et promotion économique, en Suisse romande et au Tessin la culture financée par l'Etat domine. En construisant il y a neuf ans le Centre de culture et de congrès (KKL) dessiné par Jean Nouvel, la ville et le canton de Lucerne ont créé un symbole fort. En peu de temps, les concerts symphoniques qui y sont organisés ont acquis une renommée mondiale. Mais cela ne suffit pas. Lucerne planifie actuellement une seconde salle de grande qualité acoustique et architecturale, la Salle modulable. Le but est d'y présenter des formes contemporaines d'opéras. La Haute école de musique y sera intégrée. Comme à New York La ville met les bouchées doubles pour rivaliser avec l'offre culturelle des grandes métropoles. Le projet lucernois rappelle la collaboration naissante, à New York, entre le Metropolitan Opera, la Philharmonie et la Julliard School. La Salle modulable doit naître d'une collaboration entre le Lucerne Festival et les pouvoirs publics. Des privés ont déjà promis les 100 millions de francs nécessaires à la construction du bâtiment. Les autorités devraient financer les frais d'exploitation. A Lucerne, on n'hésite pas à définir la culture comme un instrument de développement économique, une tendance qu'on observe aussi ailleurs en Suisse alémanique, ou non seulement les villes mais aussi les régions périphériques - comme Obwald - investissent dans la culture. La responsable municipale de la culture, Rosie Bitterli, est persuadée que la région lucernoise n'attirera de nouveaux habitants et des touristes fortunés que si elle dispose d'une culture variée et de qualité. Lugano mise sur l'art contemporain Comme Lucerne, Lugano cherche aussi à tirer son épingle du jeu de la concurrence internationale en construisant un grand centre d'art et de culture au bord du lac. Devisé à 169 millions de francs, il s'agit du plus grand investissement jamais réalisé par la ville. Le projet doit combler le vide laissé par le départ de la collection de tableaux de maîtres anciens du baron Thyssen-Bornemisza. Ce joyau est désormais exposé à Madrid, où un million de curieux la visite chaque année. D'ici à 2012, le nouveau centre de culture de Lugano accueillera un musée de 2100 mètres carrés et une salle de spectacles de 1000 places. La capitale tessinoise doit ainsi devenir une ville de culture qui doit rayonner jusqu'en Italie. En Italie du nord, il n'existe pas de musée pour l'art contemporain. Nous voulons proposer une plateforme aux artistes italiens, explique la municipale de Lugano chargée de la culture, Giovanna Masoni (PLR). Diversité en Suisse romande La Suisse romande dispose déjà d'institutions culturelles phares, comme le Ballet Béjart de Lausanne, la Fondation Gianadda à Martigny ou le Musée d'ethnographie de Neuchâtel. Un projet vient toutefois d'échouer devant le peuple, celui de Musée vaudois des Beaux-Arts, un bâtiment marquant qui aurait dû être construit au bord du lac à Lausanne. L'offre culturelle romande est extrêmement riche et diverse, estime le directeur du Paléo Festival et maire de Nyon. Daniel Rossellat regrette toutefois qu'il n'y ait pas plus de collaboration entre les cantons dans la promotion culturelle. Patrice Mugny, le municipal genevois en charge de la culture, constate lui qu'en Suisse romande, la culture est surtout l'affaire des villes. Les cantons n'entreprennent presque rien, dit-il en rappelant l'exemple de Genève. C'est la ville en Europe qui dépense la plus grande part de son budget pour la culture, soit 20%. Cela correspond à 230 millions de francs par an. Le canton ne met qu'un dixième de cette somme sur la table. ots Originaltext: Discours Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Discours Suisse c/o FORUM HELVETICUM Case postale 5600 Lenzbourg 1 Tél.: +41/62/888'01'25 Fax: +41/62/888'01'01 E-Mail: info@forum-helveticum.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: