Discours Suisse

Discours Suisse - Paradis fiscaux en Suisse alémanique: un thème controversé tant à droite qu'à gauche (Encadré 1)

    Berne (ats)/ (ots) - Les oasis fiscales créent des controverses aussi bien à droite qu'à gauche. Ainsi, les affirmations du conseiller national Ruedi Noser contre les privilèges fiscaux pour les holding et les riches étrangers ont fait sensation au sein du PRD. A gauche, le soutien du PS de Zoug en faveur des rabais fiscaux pour la classe moyenne a suscité un certain débat.

    Dans une interview publiée à la mi-mars par l'hebdomadaire dominical "Sonntag", le conseiller national zurichois et ex-vice-président du PRD Ruedi Noser avait qualifié d'"insoutenables" les privilèges accordés aux holding étrangères. Il s'était aussi élevé contre les forfaits fiscaux accordés aux riches étrangers, les retenant "injustes" vis-à-vis des contribuables suisses.

    Cette prise de position, faite quelques jours avant la décision du Conseil fédéral d'adapter le secret bancaire aux standards de l'OCDE, ne l'a pas été en accord avec la direction du parti. Son président, Fulvio Pelli, s'est dit "déçu et irrité" face à cette attitude. Ruedi Noser avait alors reconnu s'être trop exposé mais il avait précisé qu'il s'agissait d'une opinion personnelle. Lors des semaines qui ont suivi, il a annoncé qu'il renoncerait à sa fonction de vice-président du PRD pour fin juin.

    A quelques mois de là, le conseiller national a confirmé ses déclarations: "la Suisse a une position de départ excellente dans le cadre de la concurrence fiscale internationale". Elle devrait donc éviter d'attirer "des restes fiscaux de l'étranger", en appliquant deux poids et deux mesures. "De telles stratégies" estime M. Noser, "nous mettent inutilement sous pression au niveau international."

    A Zoug, la gauche s'est scindée sur une motion du PS cantonal qui a demandé d'anticiper d'un an, soit dès 2010, l'introduction d'une réduction fiscale pour la classe moyenne. "Le parti des impôts" qui appuie une baisse fiscale? C'est la question que beaucoup de gens se sont posée. "Notre position est plus nuancée qu'elle ne peut le sembler et nos propositions ne sont absolument pas en contraste avec l'initiative du PS suisse "pour des impôts égaux", affirme Barbara Gysel, présidente du PS zougois et députée au parlement cantonal.

    La gauche est donc d'accord lorsqu'il s'agit de lutter contre les privilèges fiscaux pour les personnes morales et les millionnaires. "La réduction pour la classe moyenne n'a rien à voir avec la concurrence fiscale, au contraire, elle peut contribuer à affronter les problèmes sociaux causés par une telle concurrence", conclut Mme Gysel.

ots Originaltext: Discours Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Discours Suisse
c/o FORUM HELVETICUM
Case postale 5600
Lenzbourg 1
Tél.:    +41/62/888'01'25
Fax:      +41/62/888'01'01
E-Mail: info@forum-helveticum.ch



Plus de communiques: Discours Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: