Discours Suisse

Discours Suisse: Politique énergétique en Suisse alémanique - Zurich s'éloigne prudemment de l'énergie nucléaire

Encadré 1 Zurich (ats/ots) - La ville de Zurich s'achemine prudemment vers un avenir sans énergie nucléaire. Si les citoyens acceptent le nouvel article du règlement communal le 30 novembre prochain, elle devrait pouvoir s'en passer d'ici l'horizon 2040. Zurich détient 15% de la centrale de Gösgen (SO) et a des participations indirectes dans celles de Leibstadt (AG), de Bugey et de Cattenom (F). Aujourd'hui, environ 50% de l'énergie produite par ses services industriels est d'origine nucléaire. Le reste provient des nombreuses centrales hydrauliques que possède la ville ou dans lesquelles elle a des participations. "Nous sommes dans la position confortable, unique en Suisse, de produire plus que nous utilisons", relève le responsable municipal Andres Türler. Quelque 80% sont consommés par les clients des services industriels, dont un tiers aux Grisons, et 20% sont vendus sur le marché international. Sans nucléaire d'ici 2040 "Même avec les scénarios les plus pessimistes, notre propre production d'énergie nous suffira encore en 2040", indique M. Türler. D'ici-là, la concession de la centrale de Gösgen sera en principe arrivée à terme (2039). Si, le 30 novembre prochain, les Zurichois acceptent le nouvel article du règlement communal, la ville pourrait alors ne pas renouveler sa participation. Le texte stipule: "la Ville de Zurich renonce à des nouvelles participations ou des souscriptions dans des installations d'énergie nucléaire". "Nous ne sortons pas du nucléaire", tient à souligner Andres Türler. Il ne cache toutefois pas que l'objectif est, d'ici 2040, de pouvoir se passer de l'énergie atomique. D'une part en misant sur les énergies renouvelables et d'autre part en se fixant des objectifs draconiens d'économie. Zurich, dont la consommation énergétique est restée pratiquement stable entre 1992 et 2005, veut la réduire de deux tiers jusqu'en 2050. Parallèlement, les émissions de CO2 doivent être réduites à un cinquième de leur niveau actuel. Géothermie D'ici 2015, les énergies alternatives doivent constituer 6% au moins de la production des services industriels. La ville met le paquet. Des crédits totaux de 120 millions ont ainsi été débloqués pour l'énergie éolienne -un parc éolien doit voir le jour dans le canton de Vaud-, et le prix de l'énergie solaire a été abaissé de plus de 10%. Zurich veut également se lancer dans la géothermie. L'hôpital du Triemli va entre autre utiliser la chaleur de la terre dans son futur système d'approvisionnement énergétique. Des sondages doivent en outre être réalisés en ville en vue d'une installation d'envergure. Le crédit de 20 millions de francs environ devrait être soumis au parlement ou au peuple en 2009 encore. ots Originaltext: Discours Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Discours Suisse c/o FORUM HELVETICUM Case postale 5600 Lenzbourg 1 Tel.: +41/62/888'01'25 Fax: +41/62/888'01'01 E-Mail: info@forum-helveticum.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: