Discours Suisse

Discours suisse - Habiter au troisième âge: Les personnes âgées préfèrent rester autonomes

    Berne (ats/ots) Les Suisses deviennent toujours plus âgés et leurs chances de vieillir en bonne santé augmentent. Les modes d'habitat des aînés évoluent en conséquence, avec quelques différences entre Alémaniques et Romands. Mais le désir de rester indépendant est général.

    Si outre-Sarine la mode est à la colocation, en Suisse romande, les aînés cherchent avant tout à rester chez eux le plus longtemps possible. Les Romands sont en effet plus âgés que les Alémaniques lorsqu'ils entrent dans des établissements médicaux-sociaux (EMS), comme le confirment tant les statistiques que les professionnels.

    L'an dernier à Genève, le service de soins à domicile Spitex s'est rendu chez quelque 16 000 personnes, a indiqué Séverine Pinaud, porte-parole de l'organisation. L'âge moyen des patients est de 74 ans, alors que dans les EMS il s'élève à 86 ans.

    La durée moyenne d'un séjour en EMS est de trois ans et quatre mois, selon Mme Pinaud. Les homes genevois accueillent environ 3400 pensionnaires actuellement. Quelque 300 personnes attendent d'obtenir une place, a précisé le conseiller d'Etat en charge de la santé Pierre-François Unger.

    La situation est néanmoins sous contrôle, selon lui. Trois nouveaux EMS offrant 190 lits ouvriront sous peu leurs portes et, d'ici 2010, trois autres homes seront construits pour un total de 1150 lits.

    Un autre indice de la tendance des Romands à vivre le plus longtemps possible chez eux est le taux de propriétaires. C'est notamment le cas dans le canton du Jura, où il s'élève à 40 %, soit 10 % de plus que la moyenne suisse, a relevé Gabriel Nussbaumer, chef de service au département cantonal de la santé. Pour décharger les gens qui soignent eux-mêmes leurs parents, il faut absolument des centres d'accueil journaliers, estime-t-il. Deux de ces foyers de jour existent dans le canton de Neuchâtel. Les personnes âgées apprécient cette offre parce qu'elle leur permet aussi d'échapper à la solitude, selon Jean-Maurice Guinand, de la direction cantonale de la santé.

    Colocation outre-Sarine

    En Suisse alémanique, la cohabitation sous forme de coopératives ou de communautés de seniors est à la mode. "Nous vivons dans une superbe villa sur le Züriberg et même si presque dix ans se sont écoulés, tout fonctionne encore à merveille", raconte Züsi Keller, 80 ans.

    En 1998, avec une connaissance, elle a acheté une villa de huit pièces sur la colline chic de Zurich, au prix de deux millions de francs. La demeure a été transformée en une communauté d'habitation pour personnes âgées, une "Alters-WG". La plus jeune pensionnaire a 50 ans, la plus âgée est la fondatrice. Le loyer d'une chambre varie selon ses dimensions entre 1450 et 1700 francs par mois.

    La coopérative "Zukunftswohnen" à Wallisellen (ZH) s'est également spécialisée dans les besoins des personnes en seconde étape de vie. Elle gère et conseille une dizaine de centres résidentiels.

    Responsable de la coopérative, Simone Gatti affirme que les femmes sont souvent les premières à prendre l'initiative. La raison est d'ordre démographique: elles représentent plus de la moitié des personnes de plus de 65 ans. Les femmes appartiennent aussi à la catégorie de personnes qui touchent les rentes AVS et les retraites les plus basses.

    Autonomie au Tessin

    Les Tessinois en âge de retraite prisent également l'autonomie. Trois quarts d'entre eux vivent de manière indépendante. Les changements démographiques se font également ressentir au sud des Alpes: alors que les aînés représentent aujourd'hui 5,1 % de la population active, ce taux s'élèvera à 7,2 % en 2020. Une augmentation des structures d'accueil est donc nécessaire. Actuellement, les 68 homes du canton, dont 57 subventionnées, disposent de 4377 lits. D'ici 2015-2020, entre 500 et 700 lits supplémentaires devraient être prêts afin de pallier le manque de places, a indiqué Patrizia Pesenti, directrice socialiste de la santé publique. Au début des années 80, le Tessin ne comptait que 15 maisons de retraite.

ots Originaltext: Discours Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Discours Suisse
c/o FORUM HELVETICUM
Case postale
5600 Lenzbourg 1
Tél.:    +41/62/888'01'25
Fax:      +41/62/888'01'01
E-Mail: info@forum-helveticum.ch



Plus de communiques: Discours Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: