Conférence suisse des Directeur des forê

Conférence suisse des Directeur des forêts (CDFo): Ne banalisons pas les conséquences de Lothar, SVP!

    Zoug (ots) - Les directeurs cantonaux des forêts s'opposent à tout embellissement des conséquences de l'ouragan Lothar. Un engagement extraordinaire du service forestier a permis une gestion efficiente et efficace de la crise, par comparaison à d'autres événements antérieurs. Les propriétaires forestiers et les cantons supporteront encore pendant de nombreuses années les conséquences de Lothar. Celui-ci a clairement démontré que l'augmentation de l'utilisation de notre matière première bois doit se faire de manière durable et à long terme et pas seulement en cas de catastrophes.

    De récents articles de journaux - en rapport avec la conférence de presse de l'OFEFP sur les effets de Lothar - ont semé le doute auprès des propriétaires et des services forestiers tout comme auprès de la population et des décideurs politiques. Pourtant les politiques et la population ont fait preuve après Lothar d'un soutien actif et de beaucoup de compréhension envers les propriétaires et le personnel forestier. De leur côté, les propriétaires et le personnel forestier ont fourni des efforts extraordinaires dans la lutte contre Lothar et les résultats sont largement positifs. A plus d'un égard, d'importantes expériences et de nouvelles connaissances ont été acquises.

    Les conséquences économiques sont indiscutables et ne doivent en aucun cas être banalisées. La chute des prix du bois de 35 à 40% suite à Lothar est une réalité que l'on ne peut embellir. Pour les propriétaires aussi, les conséquences à long terme sont lourdes. Des événements tels que Lothar ne sont pas communs et nécessitent en permanence des concepts régionaux agréés. En fonction des réalités locales et en accord avec le mandat attribué par la confédération, les cantons ont poursuivi leurs objectifs par des mesures diverses. Les directeurs cantonaux des forêts jugent globalement l'engagement des moyens financiers publics suite à Lothar comme une réussite pour l'évolution de l'économie forestière et du bois. Cette aide publique a permis d'éviter d'importants coups durs et d'intégrer de nombreux développements nouveaux et innovateurs.

    Les directeurs cantonaux des forêts considèrent Lothar comme un événement douloureux pour l'économie forestière et remercient pour leur engagement toutes les personnes impliquées dans cette lutte. L'économie forestière et du bois doit s'orienter vers le futur et sa convalescence exige de l'innovation et du soutien. L'adaptation en cours des structures a besoin à l'avenir d'instruments incitatifs ciblés. D'une part cette branche doit faire face à un marché international aux conditions cadres des plus difficiles. D'autre part, elle exploite un capital renouvelable prometteur - matériau de construction et d'énergie, espace de détente, biodiversité, protection - qui cherche encore son pareil et qui offre un potentiel économique important pour notre avenir.

    Les cantons sont prêts à prendre en main leur responsabilité pour le forêt; ils attendent de la Confédération à l'avenir encore le soutien nécessaire dans l'application de la répartition des tâches de la politique forestière.

ots Originaltext: Conférence suisse des Directeur des forêts (CDFo)
Internet: www.presseportal.ch/fr/

Contact:
M. le Conseiller d'Etat Stefan Engler, Coire
Président des directeurs cantonaux des forêts
Tél. +41/(0)81/257'36'14

Walter Schwab
Président de la Conférence des inspecteurs cantonaux des forêts
Tél. +41/(0)26/305'23'43

ou auprès des Directeurs et Directrices cantonaux des forêts



Ces informations peuvent également vous intéresser: