SEC Suisse

La SEC Suisse s'élève contre les licenciements à l'UBS

    Zurich (ots) - C'est avec grand regret que la SEC Suisse a appris qu'UBS envisageait de supprimer 5500 postes dont 1500 en Suisse en raison de la crise des marchés financiers. La Société suisse des employés de commerce ne comprend pas comment cette dernière peut aboutir à de si nombreux licenciements.

    Ce sont à nouveau les employés qui vont pâtir des fautes de la direction d'UBS. Les décisions erronées prises par ses membres vont tout au plus se répercuter négativement sur leurs primes mais pas sur leurs salaires déjà confortables. La SEC Suisse salue le fait que la majorité des suppressions de poste se fera par le biais des fluctuations naturelles et en pourvoyant les postes vacants à l'interne, mais cela ne suffit pas. Une grande banque telle que l'UBS devrait pouvoir renoncer à tout licenciement.

    En faisant preuve de volonté et d'imagination, l'UBS pourrait adapter ses postes de travail de façon à conserver le savoir-faire des employés qui constitue finalement un capital tout aussi important que l'argent sonnant et trébuchant. Ce serait aussi un signe de respect vis-à-vis des collaborateurs qui, en fin de compte, permettent à la banque de fonctionner. Renoncer aux licenciements constituerait également  un signal de stabilité, ce que la banque a besoin aujourd'hui.

    La SEC Suisse demande à l'UBS de renoncer aux licenciements pour maintenir le savoir-faire des employés dans l'entreprise et pour lui assurer un développement durable.

ots Originaltext: SEC Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Luc Python
Secrétaire central pour la Suisse romande
Mobile: +41/79/335'45'89
E-Mail: luc.python@secsuisse.ch

Barbara Gisi
Responsable de la politique en faveur des employés
Mobile: +41/79/775'66'10
E-Mail: barbara.gisi@kvschweiz.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: