SEC Suisse

SEC Suisse concernant la votation populaire du 16.05.2004: NON au paquet fiscal

    Zurich (ots) - La Société suisse des employés de commerce rejette le paquet fiscal. Le projet engendre une diminution beaucoup trop importante des recettes de la Confédération, des cantons et des communes. Ce qui provoquerait inévitablement une réduction des prestations, y compris dans les domaines de la formation et du perfectionnement professionnel à tous les niveaux. La SEC Suisse estime que cette politique est irresponsable.

    Le paquet fiscal va occasionner une diminution des recettes de la Confédération et des cantons d'environ 4 milliards de francs. Même si cette baisse sera étalée dans le temps, elle va provoquer une pression supplémentaire sur les budgets publics et favorisera indirectement une réduction des prestations dans des secteurs qui ont une importance capitale pour l'économie. Comme par exemple, la formation, la sécurité sociale, les infrastructures, etc. La SEC Suisse estime notamment que les conséquences seront particulièrement critiques dans le domaine de la formation. Les efforts en matière d'économie laissent déjà des traces évidentes au niveau de l'école obligatoire tout comme dans la formation et le perfectionnement professionnel. Il est donc évident que les inégalités en matière de formation vont s'étendre si des structures d'encouragement et d'appui sont supprimées, ce qui ne manquera pas d'avoir des effets négatifs non seulement sur la capacité concurrentielle de l'économie suisse, mais aussi sur la cohésion sociale.

    Les avantages économiques, financiers ou sur le plan de l'économie régionale de la révision vantés par les partisans du paquet fiscal doivent être considérées d'un oeil critique.  Le projet est beaucoup trop vaste et partiellement injuste en matière de politique sociale. Un NON offre l'opportunité de procéder à une réorientation des objets ainsi que de travailler à l'élaboration des solutions fiscales plus cohérentes et plus justes tant en ce qui concerne l'imposition du logement ainsi que celle du couple et de la famille.  

    Note:

    La SEC Suisse a soutenu en automne 2003 le référendum contre la 11e révision de l'AVS et  avait déjà décidé à l'époque de recommander de voter NON à ce projet ainsi que OUI au relèvement de la TVA en faveur de l'AVS et de l'AI.

ots Originaltext: Société suisse des employés de commerce
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Prof. Dr. Edi Class
secrétaire général de la SEC Suisse
Tél.      +41/1/283'45'80
Mobile: +41/79/509'41'33

Susanne Erdös
secrétaire centrale chargée de la politique des employé(e)s
Tél.      +41/1/283'45'76
Mobile: +41/79/635'18'50

Hans-Ulrich Schütz
collaborateur économique
Tél.      +41/1/283'45'78



Plus de communiques: SEC Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: