Quality Alliance Eco-Drive®

Economiser de l'essence? Rien de plus simple!

Zürich (ots) - Plus d'essence dans le réservoir, plus d'argent dans le portemonnaie et plus d'air pur dans l'atmosphère: les automobilistes font bien de couper leur moteur même pour de petits arrêts. «A l'arrêt? Coupez le moteur.» recommande donc la Quality Alliance Eco-Drive (QAED) en collaboration avec SuisseEnergie. Elle est soutenue par le Touring Club Suisse (TCS).

C'est si simple de faire quelque chose pour le portemonnaie et pour l'environnement: «A l'arrêt? Coupez le moteur.» Depuis l'année dernière, la campagne de la Quality Alliance Eco-Drive (QAED) rend les automobilistes attentifs à ce geste simple qui permet d'économiser de l'essence et de préserver la pureté de l'air. Pour charger ou décharger des bagages dans le coffre, aux feux rouges ou au passages à niveau: pour chaque seconde où le moteur ne tourne pas, ce sont jusqu'à 10 litres de gaz d'échappement émis en moins pour une voiture privée. La QAED entend sensibiliser le public à cette question à l'aide de diverses actions, par exemple aux passages à niveau, avec des spots à la radio, des affiches, une présence à des foires et des activités avec des partenaires comme CarPostal Suisse.

Les mesures du TCS le prouvent: à partir de 5 à 10 secondes d'arrêt déjà, il vaut la peine de couper le moteur - pour les véhicules avec le système automatique Stop & Start même parfois à partir de moins d'une seconde. Donc quasiment toujours!

Cette simple mesure recèle un énorme potentiel d'économies. D'après des études, on brûle jusqu'à 6 pourcent de carburant au ralenti - en ville même jusqu'à plus de 10 pourcent! Si l'on part du principe qu'un véhicule tourne au ralenti 5 minutes par jour, on pourrait économiser 50 à 60 millions de litres de carburant rien qu'avec les véhicules privés en tournant la clé de contact seulement la moitié du temps. Cela correspond à un montant d'environ 100 millions de francs par an, qui part en fumée autrement. L'idée courante affirmant qu'allumer et couper le moteur trop souvent est nocif pour le véhicule relève du mythe. Les experts du TCS le confirment: lorsque le moteur a atteint la température de fonctionnement, l'usure supplémentaire est négligeable.

«A l'arrêt? Coupez le moteur.» Voilà un geste que les automobilistes peuvent adopter le coeur léger et pour de bonnes raisons. La campagne a été lancée par la QAED en collaboration avec SuisseEnergie et en partenariat avec le plus grand club automobile de Suisse, le Touring Club Suisse (TCS).

Contact:

Reiner Langendorf, directeur de la Quality Alliance Eco-Drive, 078
815 88 30,
reiner.langendorf@eco-drive.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: