Forum Mobil

Etude EPROS: L'électrosmog ne génère pas de troubles du sommeil

Est-ce que l'antenne de communication mobile située à proximité trouble mon sommeil? Telle est la question que s'est posée l'équipe dirigée par le professeur d'université, le docteur Norbert Leitgeb de l'université technique de Graz, dans son étude sur le sommeil appelée EPROS (Elektrosensitive Protected Sleep). Après avoir sélectionné les 29 cas les plus graves sur les 500 personnes qui s'étaient inscrites au programme, l'équipe les a suivi pendant une année et a analysé 261 nuits au total. Il s'agit de personnes qui habitent à proximité d'une station émettrice et qui ont l'impression que les champs électromagnétiques à hautes fréquences les dérangent considérablement dans leur sommeil. L'étude a tenté de démontrer des rapports de cause à effet dans ces cas-là. Si selon le docteur Leitgeb, responsable de l'étude, ce rapport ne peut pas être prouvé dans les cas les plus sérieux, on ne peut pas non plus s'y attendre dans d'autres circonstances. L'étude se caractérise par une approche pratique particulière, car elle ne simule pas une situation en laboratoire, mais elle compare la qualité du sommeil - avec et sans protection contre les champs électromagnétiques - directement dans la chambre à coucher des personnes touchées. L'utilisation aléatoire de fausses protections a permis d'éviter les méprises dues aux préjugés. Pour le docteur Leitgeb, les résultats sont clairs: - Pas de preuves à charge prouvant que les troubles du sommeil étaient dus aux champs électromagnétiques (à l'électrosmog en d'autres termes) - Les champs électromagnétiques sont bien inférieurs aux valeurs limites - La principale source des champs électromagnétiques mesurés était la radiophonie - Une mesure sur quatre était influencée par l'utilisation d'un portable dans le voisinage - Croire aux effets d'une protection contribuait déjà à une nette amélioration du sommeil Selon les résultats tirés de l'étude, les troubles du sommeil ne sont pas dus aux champs électromagnétiques. Chez certains sujets, le fait de croire à un effet de protection contribuait déjà à une amélioration notable du sommeil. Le docteur Leitgeb résume l'étude de la manière suivante: "De nombreux sujets ont été soulagés d'apprendre qu'il n'y avait pas de preuves à charge, même pour les cas étudiés les plus sérieux. Les craintes qu'inspirent généralement l'électrosmog ne sont en tout cas pas justifiées." Et Sonja Bietenhard, directrice de Forum Mobil de conclure: "Quelle que soit leur origine, les troubles du sommeil génèrent également une perte de qualité de vie. Nous espérons donc que cette étude dissipera les craintes et peurs des gens face à cette technologie." Les conclusions de cette étude menée à bien avec l'aide de ministères autrichiens doivent encore être entérinées, et la seconde partie porte sur plus de 200 nuits supplémentaires. Liens: http://www.kht.tugraz.at (Institut de technologie hospitalière de l'université technique de Graz) http://www.fgf.de (Association de recherche pour les applications radiophoniques) http://www.cost281.org/over.php (Implications sanitaires potentielles dues à la télécommunication mobile) http://www.ssk.de (Commission de protection contre le rayonnement) Forum Mobil Toujours plus de personnes téléphonent en déplacement, l'utilisation du portable ne cesse de croître. Forum Mobil s'engage en faveur d'une discussion objective entre les groupes d'intérêt les plus divers sur le thème de la téléphonie mobile. ots Originaltext: Forum Mobil Internet : www.presseportal.ch Contact: Peter Hidber Forum Mobil Kramgasse 16 3011 Berne Tél. +41/31/312'09'18 Fax +41/31/312'09'20 Courriel:info@forummobil.ch Internet:http://www.forummobil.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: