BLACKSOCKS SA

BLACKSOCKS: sondage international représentatif sur le port de chaussettes
Les Suisses et les Français les portent le plus longtemps, les Allemands en possèdent le plus

Zurich (ots) - Le changement quotidien de chaussettes est fortement lié à la nationalité. Telle est la conclusion d'un sondage international représentatif effectué dans six pays européens et effectué par GfK Suisse à la demande de BLACKSOCKS, l'inventeur de l'abonnement de chaussettes. Les Suisses et les Français se montrent, pour leur part, peu regardants en matière de propreté de chaussettes. Seuls 7 sur 10 d'entre eux changent de chaussettes tous les jours. Les Italiens ne sont pas mieux lotis, pourtant 1 dixième d'entre eux change de chaussettes plusieurs fois par jour, et cela même s'ils sont, avec les Français, ceux qui possèdent le moins de paires. Ce sont les Allemands et les Autrichiens qui sont les plus pourvus en chaussettes.

Même si la France et la Suisse sont deux pays réputés pour leurs fromages, il nous reste à espérer que les chaussures des Suisses et des Français n'émettent pas un fumet aussi prononcé. Ce sont en effet eux qui portent leurs chaussettes le plus longtemps. Le sondage représentatif mené auprès de 3 000 personnes en Suisse, Allemagne, Autriche, France, Italie et Grande-Bretagne nous dévoile certes quelques faits odorants, mais il nous apprend aussi beaucoup de choses sur les chaussettes.

Dans chaque pays, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, la France, l'Italie et la Grande-Bretagne, un échantillon de 500 hommes et femmes représentatifs de la population a été interrogé. Le sondage a été réalisé par l'institut d'études de marché GfK Suisse, à la demande de BLACKSOCKS. Il s'est déroulé en ligne au cours des deux premières semaines de septembre 2011. Les participantes et les participants ont entre autres été interrogés sur la quantité de chaussettes qu'ils possédaient et sur la fréquence à laquelle ils en changeaient.

Les trois quarts changent de chaussettes tous les jours

77% des personnes interrogées (hommes et femmes) ont indiqué qu'ils changeaient de chaussettes tous les jours. Plus des trois quarts, ce n'est pas mal, mais qu'en est-il du dernier quart? Heureusement, 5% des personnes interrogées ont indiqué qu'elles changeaient leurs chaussettes plusieurs fois par jour. Le reste des sondés change moins souvent: 11% changent de chaussettes tous les deux jours, 4% ne les changent que tous les trois jours. Ouf: seulement 1% ne change de chaussettes qu'une fois par semaine ou moins. Samy Liechti, directeur de BLACKSOCKS, ne croit qu'à moitié les réponses données à cette question: «Il est fort probable que certaines personnes aient triché sur cette question et indiqué une durée de port plus courte. Personne ne veut être pris pour un souillon. Cela signifie donc que l'odeur présente dans les chaussures est parfois bien plus forte qu'on ne l'avoue.»

Les Allemands et les Anglais sont très propres des chaussettes

Du côté des hommes, les réfractaires au changement de chaussettes sont bien plus nombreux: 73% seulement des hommes changent de chaussettes tous les jours. Les femmes sont pour leur part plus nombreuses à le faire: 80%.

Seuls 70 % des hommes suisses changent de chaussettes tous les jours, et chez les Français le ratio descend à 66%! Du côté des Italiens, seuls 70% d'entre eux changent leurs chaussettes tous les jours. Ce faible pourcentage ne traduit pas une paresse de la part des Italiens, bien au contraire: ils sont plutôt zélés. 10% des hommes italiens changent de chaussettes plusieurs fois par jour. Un record! Les Allemands et les Britanniques se montrent disciplinés et 78% d'entre eux changent le plus souvent de chaussettes tous les jours.

La Suisse, au top de «l'indice souillon»

BLACKSOCKS a établi un «indice souillon» sur la base de la durée de port moyenne d'une paire de chaussettes. La première place et, en conséquence, la plus forte probabilité de chaussettes fortement odorantes, revient à la Suisse, la deuxième place est occupée par la France et la Grande-Bretagne décroche le bronze. Viennent ensuite l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche. «Visiblement, la propreté typiquement suisse ne descend pas jusqu'aux chaussettes des hommes», déclare laconiquement Samy Liechti. Autre fait: les femmes enfilent généralement plus souvent des chaussettes fraîches que les hommes.

Les Italiens sont ceux qui possèdent le moins de chaussettes

Un changement peu fréquent de chaussettes pourrait se justifier par une quantité insuffisante de chaussettes disponibles. Cette explication s'applique très bien aux Français. En termes de quantité de paires de chaussettes possédées, les Français sont à l'avant-dernière place: ils déclarent en avoir en moyenne 17 paires. Mais ce rapport entre la quantité de chaussettes et la fréquence de changement devient caduque chez les Italiens: ils possèdent bien moins que les 17 paires des Français, mais on retrouve parmi eux le plus grand nombre d'hommes changeant de chaus-settes plusieurs fois par jour. 8 Italiens sur 10 changent de chaussettes au moins tous les jours, contre 7 Français ou Suisses sur 10 seulement.

Les Britanniques sont également un peu courts en chaussettes: ils en possèdent en moyenne 19 paires. Les Allemands confortent en revanche le rapport entre la fréquence de changement et le nombre de paires: ils sont ceux qui possèdent le plus de chaussettes, avec 24 paires en moyenne, immédiatement suivis par les Autrichiens avec 23 paires. Comparativement, les Suisses possèdent 22 paires de chaussettes, mais un tiroir bien rempli ne les motive apparemment pas plus que ça à en changer plus fréquemment.

Le ravitaillement en chaussettes propres est pourtant très simple: il suffit de passer commande directement sur BLACKSOCKS.com pour oublier tous les problèmes de chaussettes. Chacun dispose ainsi de suffisamment de chaussettes pour en changer tous les jours et le ravitaillement se fait dès que les paires arrivent en fin de vie.

Les particularités suisses

Si l'on s'attache uniquement aux résultats de la Suisse, quelques détails intéressants apparaissent. Il n'existe pas ici de barrière de Rösti, ou de barrières du fromage pour rester dans le ton: en Suisse romande comme en Suisse alémanique, on change à peu près aussi souvent de chaussettes. De plus, la quantité de paires de chaussettes annoncée de part comme d'autre ne diffère pas foncièrement. Chose intéressante: la quantité de paires de chaussettes dont on dispose en Suisse augmente en fonction du niveau d'éducation. «Cela se recoupe avec l'analyse des données clients BLACKSOCKS», ajoute Samy Liechti: «Nos clients sont généralement des hommes érudits qui gagnent bien leur vie.» Le niveau d'éducation n'a néanmoins aucune influence significative sur la durée de port des chaussettes des Suisses et des Suissesses. «Avec ou sans diplôme d'études supérieures, tous portent leurs chaussettes un peu trop longtemps», constate Liechti. Une étude plus poussée des revenus révèle néanmoins que les personnes issues des tranches de revenus les plus faibles sont celles qui portent leurs chaussettes le plus longtemps.

En revanche, l'âge a une incidence sur la fréquence de changement de chaussettes, ou sur la durée de port: parmi les personnes interrogées, les plus jeunes changent plus souvent leurs chaussettes que les plus âgées. La tranche d'âge la plus jeune (15-29 ans) change même de chaussettes le plus souvent plusieurs fois par jour, et cela, dans tous les pays sondés. «Pour une fois, prenons donc exemple sur les jeunes. En matière de propreté, on ne peut rien leur reprocher», souligne Liechti.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur BLACKSOCKS ainsi que des images de qualité imprimable à l'adresse: www.blacksocks.com/media-fr

Remarques à l'attention des rédactions: Nous pouvons, sur demande, mettre à votre disposition de plus amples résultats pour ce sondage. Contactez gabi.laemmli@blacksocks.com

Contact:

BLACKSOCKS SA
Gabi Lämmli
Seefeldstrasse 301a
8008 Zurich
Tél.: +41/43/336'77'86
Mobile: +41/76/371'40'77
E-Mail: gabi.laemmli@blacksocks.com


Ces informations peuvent également vous intéresser: