vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

Baisse durable des prix des médicaments

    Berne (ots) -  Le ralentissement notable de la croissance sur le marché pharmaceutique suisse (base: prix de fabrique) s'est maintenu en 2006. Ainsi, bien que de nouvelles préparations aient été mises sur le marché, notamment pour de nouvelles indications dans les domaines du cancer et des maladies chroniques, le prix de fabrique moyen des médicaments soumis à ordonnance a diminué de 3,8% entre fin 2005 et fin 2006, passant de CHF 40.39 à CHF 38.92. C'est ce que montre la dernière étude de marché d'IMS Health, présentée aujourd'hui dans le cadre d'un point de presse des associations professionnelles vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse, Interpharma et SGCI Chemie Pharma Schweiz, Société suisse des industries chimiques. La croissance globale du marché en termes de valeur ne s'est chiffrée qu'à 1,9%, en dépit de l'augmentation du nombre d'emballages de médicaments vendus (plus 3,2%). Les mesures d'économie prises ces dernières années dans le secteur pharmaceutique et les baisses de prix convenues entre l'industrie pharmaceutique et les autorités en 2005 et devenues effectives en 2006 se sont donc révélées efficaces. Avec une hausse de 46,4% - contre 41,0% l'année précédente - le marché des génériques remboursés par les caisses maladie a une fois de plus enregistré une croissance supérieure à la moyenne. La part des médicaments génériques sur le marché sur lequel des génériques pourraient être lancés a très fortement augmenté pour passer à 32,7% (19,6% en 2005).

    En 2006, le marché pharmaceutique suisse a atteint un volume d'une valeur de CHF 4,205 milliards (base: prix de fabrique), ce qui représente une croissance de 1,9% par rapport à l'année précédente (CHF 4,125 milliards). Cette évolution confirme l'effet durable des mesures d'économie prises ces dernières années dans le secteur pharmaceutique, entre autres la surveillance régulière des prix par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la promotion des génériques et l'introduction de la quote-part différenciée pour les médicaments originaux et les génériques.

    Le volume des ventes de médicaments soumis à ordonnance dans les canaux de distribution Pharmacies et Médecins (cabinets) est demeuré quasiment inchangé par rapport à l'année précédente, à CHF 2,756 milliards (plus 0,6%). Comme on pouvait s'y attendre, une croissance supérieure à la moyenne (7,3%) a par contre été enregistrée dans le secteur hospitalier, avec un volume de CHF 804,2 millions. Cette évolution s'explique essentiellement par la mise sur le marché de médicaments innovants, tels que des anticancéreux, dont l'élaboration exige d'importants investissements de recherche et développement mais dont certains ne peuvent être utilisés que dans une faible mesure. Elle démontre cependant qu'il est possible de dégager la marge de manoeuvre financière nécessaire au lancement de nouvelles préparations, dont certaines contre des maladies pour lesquelles il n'existait pas de traitement jusqu'à présent, grâce aux économies réalisées sur le marché avec les anciens médicaments.

    Très forte croissance du marché des génériques

    La promotion des médicaments génériques en Suisse produit des résultats satisfaisants: en 2006, le marché des génériques a une nouvelle fois enregistré une très forte croissance de 46,4%. Dans le même temps, les recettes générées par les préparations originales tombées dans le domaine public, et donc concurrencées par les génériques, ont diminué de 47,8% en raison de la très importante baisse - souvent volontaire - de leur prix. La part des médicaments génériques sur le marché sur lequel des génériques pourraient être lancés a grimpé pour atteindre 32,7% (fin 2005: 19,6%).

    Le nombre de médicaments vendus a connu une hausse de 3,2% en 2006. Cette progression résulte notamment de corrections de stocks effectuées dans le commerce suite aux mesures de réduction des prix annoncées fin 2005. Persistance d'une croissance faible Les représentants de l'industrie s'attendent à ce que les mesures mises en oeuvre pour réduire les coûts sur le marché pharmaceutique continuent de porter leurs fruits en 2007 et dans les années à venir et se soldent vraisemblablement par une croissance faible, malgré la commercialisation de traitements innovants contre des maladies graves comme le cancer.

ots Originaltext: vips Association des entreprises
                            pharmaceutiques en Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Walter P. Hölzle
Directeur de vips Association
des entreprises pharmaceutiques en Suisse
Tél.:    +41/41/727'67'80
Mobile: +41/79/340'38'69)

Thomas Cueni
Secrétaire général d'Interpharma
Tél.:    +41/61/264'34'00
Mobile: +41/79/322'58'17

Thomas Binder
Directeur d'IMS Health
Tél.:    +41/41/632'96'02
Mobile: +41/79/321'86'90



Plus de communiques: vips Vereinigung Pharmafirmen in der Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: