VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

Nouvelles recherches : « Ours à bière » et « ours à selfie » en Albanie
QUATRE PATTES s'engage pour mettre un terme à la détention cruelle d'ours

Zurich/Albanie (ots) - Environ 50 ours bruns sont actuellement détenus dans des conditions extrêmes en Albanie. Ils sont montrés en spectacle aux abords des restaurants, des stations-service, des hôtels ou des plages pour attirer les clients et les touristes. Ainsi, QUATRE PATTES a lancé une pétition afin d'encourager le Ministre de l'environnement albanais à appliquer plus strictement la législation existante et à se prononcer pour l'interdiction de la détention cruelle des ours dans le pays.

Les ours permettent de divertir les Hommes en Albanie. Cependant, ces animaux mènent une existence plus que déplorable. Les experts de QUATRE PATTES ont effectué durant plusieurs mois des recherches sur place et ont mis à jour de nombreux cas de maltraitance. « Ces ours sont soumis à des conditions de détention particulièrement mauvaises », explique Thomas Pietsch, expert en animaux sauvages pour QUATRE PATTES. « Un grand nombre d'entre eux vivent misérablement et sont délaissés dans de vulgaires cages en béton de quelques mètres carrés. La plupart des ours souffrent de troubles du comportement et de plaies ouvertes. Certains risquent même de mourir de faim».

« Ours à bière » et « ours à selfie »

Un triste exemple: Tomi, l'ours à bière, est détenu dans une cage en béton minuscule à côté des toilettes d'un restaurant. « Il présente de graves troubles du comportement. Il court en long et en large dans sa cage et s'inflige ses propres morsures », comme l'indique Thomas Pietsch. « L'ours ne peut pas s'adonner à un comportement naturel basique dans une cage. Prisonnier, il ne peut pas se mouvoir comme bon lui semble, chercher sa nourriture, creuser ou se baigner. Nous avons également constaté, dans le pire des cas, que le propriétaire lui donnait de la bière à boire et non de l'eau».

Un autre exemple concerne une femelle ourse à selfie, Jeta. Dans la chaleur torride d'Albanie, le propriétaire de Jeta la promène sur les plages, en ville et sites touristiques, via une chaîne accrochée à son nez. De temps en temps, les gens paient une petite somme d'argent afin de pouvoir faire un selfie avec cette ourse.

Pétition visant à soutenir le Ministre de l'environnement albanais dans la protection des ours

Bien que les ours bruns soient protégés à l'état sauvage, selon la loi albanaise et les divers accords internationaux, le commerce illégal d'ours prospère depuis des années en Albanie. L'organisation QUATRE PATTES a signé, au cours du printemps dernier, un accord avec le Ministre albanais de l'environnement visant à trouver en commun une solution durable et respectueuse pour les ours bruns en Albanie. Afin de garantir une coopération réussie, QUATRE PATTES invite toutes les personnes à signer la pétition lancée à cet effet. Elle a pour objectif de soutenir le Ministère de l'environnement albanais pour assurer une application plus stricte de la législation existante relative à la protection des populations vivant à l'état sauvage, mais aussi de l'encourager à se prononcer pour une interdiction générale de la détention cruelle des ours dans son pays.

Le traitement infligé aux ours par l'Albanie nuit à ce pays en tant que destination touristique

Le secteur touristique est l'un des principaux moteurs de développement économique de l'Albanie, et, le gouvernement du pays aspire à rendre le pays attractif aux yeux des touristes provenant de pays occidentaux. « Or, la détention cruelle et la mise en spectacle d'ours bruns à proximité de restaurants, d'hôtels, de plages ou de lieux culturels vont à l'encontre de ces plans. Les comptes-rendus de touristes, choqués, constituent un indicateur révélant que le traitement brutal infligé aux ours en Albanie nuit à la bonne réputation du pays en tant que destination touristique émergente », affirme Thomas Pietsch.

Des photos et vidéis sont disponibles sur : https://ftp.vier-pfoten.org/?u=M9uFlOZH&p=SWiT5vc9 et peuvent être reproduites gratuitement avec indication du droit d'auteur (© VIER PFOTEN | 2016).

Contact Médias:


Valenda Penne, Head of Communications

QUATRE PATTES
Enzianweg 4
8048 Zurich
Tel. +41 43 311 80 90
valenda.penne@vier-pfoten.org
www.quatre-pattes.ch



Plus de communiques: VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

Ces informations peuvent également vous intéresser: