Tage der Genforschung

Journées de la recherche en génétique 2004 : Le génie génétique en Suisse - entre scepticisme et euphorie

    Berne (ots) - C'est sous la devise "Le génie génétique dans notre quotidien" qu'ont été ouvertes aujourd'hui à Berne les 6es Journées de la recherche en génétique. Bénéficiant d'une assise très large, cette campagne est placée sous le signe de la rencontre entre les chercheurs et le public. Du 7 mai au 11 juin 2004, des douzaines d'instituts, d'organisations et d'entreprises de recherche organisent sur 15 sites répartis dans toute la Suisse un grand nombre de manifestations à l'intention du grand public. La conférence de presse sur le thème "Le génie génétique en Suisse - entre scepticisme et euphorie" a marqué le début des Journées gènes de cette année, figurant sous le signe de diverses problématiques auxquelles doit faire face le génie génétique en Suisse: entre recherche fondamentale et recherche appliquée, théorie et pratique, espoirs et préoccupations ainsi que science et société.

    Promotion de l'innovation en Suisse: de la théorie à la pratique

    Le Dr Johannes Kaufmann, CEO de l'Agence pour la promotion de l'innovation KTI/CTI a décerné de bonnes notes à la Suisse en ce qui concerne la mise en oeuvre des connaissances acquises par la biotechnologie et le génie génétique dans le domaine des applications pratiques et des produits: "Notre pays offre aux entreprises de biotechnologie des conditions-cadres remarquables pour la mise en oeuvre de technologies innovantes comme le génie génétique. Nous avons donc de bonnes perspectives pour rester dans le peloton de tête dans ce marché mondial de la biotechnologie riche d'avenir, tant en matière de recherche que dans le domaine commercial." Pour que nombre de bonnes idées ne soient pas perdues lors du passage du stade de la recherche fondamentale à celui de la recherche appliquée, souligne le Dr Kaufmann, il faudrait trouver de nouveaux modèles de financement susceptibles d'aider à développer des processus biotechnologiques souvent très coûteux et complexes.

    Le système immunitaire humain dans la souris

    Ce qui avait été tenté en vain pendant 15 ans a aujourd'hui été
réussi par l'équipe de chercheurs du Dr Markus Manz, de l'Institut de
recherche biomédicale, à Bellinzone. Grâce à des cellules souches
humaines, ils sont parvenus à transférer chez des souris le système
immunitaire de l'être humain et à générer ainsi pour la première fois
des réponses immunitaires humaines fonctionnelles chez un animal. "Ce
modèle animal offre à de nombreux chercheurs les conditions
nécessaires pour étudier plus en détail le système immunitaire
humain, pour développer des méthodes nouvelles ou améliorées
permettant de prévenir ou de traiter les maladies", a résumé Markus
Manz pour définir les buts et les objectifs de ses travaux
révolutionnaires.      

    Une éclaircie dans la lutte contre le paludisme

    Pour le Professeur Gerhard Pluschke, de l'Institut Tropicale Suisse, les progrès réalisés dans la recherche génétique permettent aujourd'hui de mener des recherches beaucoup plus systématiques pour développer de nouveaux médicaments et de nouveaux vaccins. "Afin de mettre aussi ces connaissances nouvelles au service de la lutte contre les maladies infectieuses tropicales, il importe d'établir des modèles nouveaux pour des partenariats publics-privés efficaces", a déclaré Gerhard Pluschke. Pour illustrer les efforts entrepris dans cette direction, il a cité la collaboration avec l'entreprise de biotechnologie Pevion Biotech visant à développer un vaccin d'un type entièrement nouveau contre le paludisme, vaccin actuellement à l'essai dans le cadre d'études cliniques.

    La recherche tiraillée entre science et société

    Etant donné que la recherche est toujours par définition une pénétration dans des territoires inconnus, une remise en question de dogmes et de tabous, elle suscite aussi bien la joie de la découverte et la fascination que la tension et l'angoisse devant l'incertitude, a déclaré la présidente du Conseil de recherche du Fonds National Suisse de la recherche scientifique, le Professeur Heidi Diggelmann. "C'est seulement si nous parvenons à créer les bases d'un dialogue permanent entre la science, la société et la politique, et si nous reconnaissons notre dépendance réciproque que nous pourrons tous tirer les bénéfices de cette problématique", a insisté Heidi Diggelmann.

    Le génie génétique au quotidien - la vie quotidienne dans un laboratoire de génie génétique

    Cette année encore, les Journées de la recherche en génétique fournissent l'occasion de cet échange de vues et d'opinions entre les chercheurs et la population. Du 7 mai au 11 juin 2004 seront proposées à Aarau, Bachenbülach, Bâle, Bellinzone, Berne, Davos, Genève, Glarus, Lausanne, Mittelhäusern, Schlieren, Sion, Uster, Winterthour et Zurich plus de 30 manifestations et plus de 50 journées de stage en laboratoire pour les personnes intéressées. L'accent est mis en l'occurrence, d'une part, sur la découverte directe de la vie quotidienne dans les laboratoires de recherche génétique et, d'autre part, sur l'importance du génie génétique dans la vie quotidienne. Le programme des manifestations peut être commandé au secrétariat ou consulté sous www.jours-du-gene.ch.

ots Originaltext: Journées de la recherche en génétique
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Kurt Bodenmüller
Secrétariat Journées de la recherche en génétique
c/o Gen Suisse
Case postale
3015 Berne
Tél.         +41/31/356'73'84
Fax          +41/31/356'73'01
E-mail:    info@jours-du-gene.ch
Internet: http://www.jours-du-gene.ch



Plus de communiques: Tage der Genforschung

Ces informations peuvent également vous intéresser: