TA-Swiss

TA-SWISS: TA-SWISS: TA-SWISS: Road Pricing: quÂ’en pensent les suisses?

Berne (ots) - Le prélèvement d’une redevance sur l’utilisation de la voie publique, appelé aussi «road pricing», pourrait aider à résoudre les problèmes de circulation. Que pensent les citoyens de l’instauration d’une telle taxe? Quels sont les arguments en sa faveur ou en sa défaveur? La Suisse a-t-elle vraiment besoin d’y réfléchir? Ce sont les réponses à de telles questions que souhaite obtenir TA-SWISS, le Centre d’évaluation des choix technologiques, en organisant un publifocus «Road Pricing» en collaboration avec l’Office fédéral du développement territorial (ARE) et l’Office fédéral des routes (OFROU).

Londres fait l’objet de l’attention internationale: qui circule en voiture au cœur de sa City doit en effet débourser depuis le début 2003 l’équivalent de 12Frs. Les effets de cette mesure sont au rendez-vous puisque qu’on parle d’une réduction de trafic allant jusqu’à 20 pour cents. Il semble nécessaire d’établir en Suisse de nouveaux concepts comme le Road Pricing pour résoudre les problèmes de circulation, que ce soit dans les agglomérations ou sur d’autres tronçons routiers fortement fréquentés – ceci d’autant plus que l’initiative «Avanti» a été rejetée en février dernier. L’instauration du Road Pricing nécessiterait cependant une modification de notre Constitution; celle-ci garantit en effet en principe la gratuité de l’utilisation des voies de circulation.

L’opinion des citoyens sur le futur de la mobilité

Le Road Pricing permettrait de poursuivre plusieurs buts. En premier plan figurent une réduction du trafic au profit des transports en commun, la garantie du financement des infrastructures routières ou encore la diminution du nombre d’accidents et de la pollution. Suivant la mise en œuvre, l’un ou l’autre de ces buts est mis en priorité, bien que les effets portent en général sur plusieurs des aspects pré-cités. Le Road Pricing comme l’une des possibles réponses aux problèmes de circulation a jusqu’ici été examiné principalement dans les milieux d’experts. Il est pourtant nécessaire d’intégrer plus largement la population à la discussion si l’on veut obtenir des solutions consensuelles. Ce publifocus, selon une méthode participative de TA-SWISS dont le but est de recenser et d’analyser les différents arguments et opinions des citoyens au cours de différentes rondes de discussion, vise donc à contribuer à l’initiation de ce débat de société. À chaque discussion prend part un groupe varié d’une quinzaine de personnes intéressées au sujet, qui s’est auparavant préparé grâce à des feuilles d’information. Un éclairage du thème est donné pendant le publifocus même par des experts présentant des perspectives différentes, à la suite de quoi un modérateur anime pendant deux heures une discussion approfondie du thème entre les participants.

Les question Ă  examiner lors du publifocus

Avec le publifocus «Road Pricing», TA-SWISS utilise pour la première fois dans le domaine de la mobilité les méthodes participatives éprouvées d’évaluation des choix technologiques. Les agglomérations suisses doivent-elles vraiment s’interroger sur le Road Pricing? Quelles sont les alternatives possibles? Pourquoi l’automobiliste est-il en général prêt à payer pour stationner, mais pas pour circuler? Les opinions d’un habitant du centre-ville ou d’un habitant de la périphérie, d’un suisse romand ou d’un suisse alémanique, sont-elles semblables? Ce sont sur ces questions entre autres que le Centre d’évaluation des choix technologiques TA-SWISS veut ouvrir le débat avec les citoyens en organisant pour la fin de cette année un publifocus «Road Pricing», en collaboration avec l’Office fédéral du développement territorial (ARE) et l’Office fédéral des routes (OFROU). Les réunions du publifocus «Road Pricing» auront lieu à la fin de l’été 2004 dans les agglomérations de Genève et de Zürich, avec pour chaque lieu une manifestation réunissant des habitants du centre- ville et une réunissant des habitants de la périphérie. Deux autres groupes seront composés pour l’un de propriétaires de commerces de centre-villes et pour l’autre de représentants de ménages sans voitures. Il est également question d’organiser une réunion supplémentaire dans une localité touristique. Les résultats et conclusions du publifocus «Road Pricing» seront prêts à la fin 2004 et seront mis à disposition des élus et des représentants de l’administration et des autres cercles intéressés.

Informations supplémentaires:

Ueli Balmer, politique des transports, Office fédéral du développement territorial, Berne (comité de patronage, membre du groupe d’accompagnement); Tel. 031 324 97 35

Dr. Sergio Bellucci, directeur du secrétariat TA-SWISS, Berne, Tel. 031 322 99 66 ou Natel 079 312 93 73

Dr. Fulvio Caccia, président ComCom, Berne (président du groupe d’accompagnement); Tel. 031 323 52 91

Andreas Gantenbein, Strategie et recherche, Office fédéral des routes OFROU, Berne (comité de patronage, membre du groupe d’accompagnement); Tel. 031 322 94 37

Dr. Katrin Schneeberger, responsable de projet TA-SWISS, Berne; Tel. 031 322 78 56

Links: http://www.nfp41.ch/reports/projects/kf-d11.html www.londontransport.co.uk/tfl/

http://www.ta-swiss.ch/www- remain/reports_archive/publications/2003/KF_Verkehrstelematik_f.pdf

http://www.ta-swiss.ch/www- support/news/materials_news_temp/2003/030415_Saby_def_f.pdf http://www.ta-swiss.ch/www- support/news/materials_news_temp/2003/030415_duCrest_def_f.pdf



Plus de communiques: TA-Swiss

Ces informations peuvent également vous intéresser: