Schweiz. Zentralverein für das Blindenwesen SZB

Journée de la Canne Blanche 15 Octobre 2009: Déroulons le tapis rouge à «une ville sans obstacles»

Journée de la Canne Blanche 15 Octobre 2009: Déroulons le tapis rouge à «une ville sans obstacles»
Les lignes de guidage tactiles permet aux personnes aveugles et malvoyants de s'orienter de maniére atonome vers les lieux de vie. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/Fédération suisse des aveugles et ...
Berne (ots) - Si l'on ne peut pas se fier à ses yeux pour s'orienter dans une ville, comment peut-on donc faire? Pour la Journée internationale de la Canne Blanche le 15 octobre, les personnes aveugles et les malvoyants réclament un espace public qui leur soit accessible. Se rendre au travail. Aller dans un magasin d'alimentation. Se rendre chez des amis. Nous ne réfléchissons guère lorsque nous sommes en chemin. Tout simplement parce que nous avons toujours le but sous les yeux et que nos jambes nous y mènent automatiquement. Cependant, pour une personne aveugle l'orientation est un défi majeur qui né-cessite la plus haute concentration. Comment peut-elle se rendre là où elle doit puisque sa vision est péjorée? Des lignes de guidage pour s'orienter Se déplacer avec une canne blanche fait l'objet d'un apprentissage. Les personnes aveu-gles et malvoyantes parcourent plusieurs fois le chemin le plus adéquat avec un instruc-teur en locomotion. En tant que piéton «différent», cette personne doit mémoriser tous les points de repère marquants jusqu'à qu'elle puisse trouver de manière autonome l'endroit ou elle veut se rendre.De tels points peuvent être des trottoirs, la nature du sol ou des sons. Grâce au ressenti tactile et acoustique par le contact avec le sol et les objets environnants, l'utilisateur « voit la ville au bout de sa canne ». De plus, munie de sa canne blanche une personne aveugle signale son état aux autres usagers. Une aide importante pour l'orientation est donnée par les lignes de guidage. Grâce à leur contraste évident, ces marquages sont aussi importants pour les personnes mal voyantes et les personnes âgées. Le Centre suisse pour la construction adaptée aux handicapés ( www.construction-adaptee.ch ) a défini des directives claires pour ce système suisse de lignes de guidage. Journée internationale de la Canne Blanche 2009 Durant la Journée internationale de la Canne Blanche, les personnes aveugles et mal voyantes vont attirer l'attention sur leurs besoins dans toutes les régions de la Suisse. La campagne de cette année est axée sur l'élimination des barrières architecturales: l'espace public doit être accessible à tous! Ce principe s'appuie sur l'interdiction de discrimination inscrite dans la Constitution fédérale. Pour ne pas exclure les personnes handicapées de la vue, l'espace public doit offrir un système logique d'orientation pour qu'elles puissent ainsi s'y orienter. Cela s'applique, malheureusement, de moins en moins aux villes suis-ses modernes. Les centres-villes actuels sont caractérisés par un nombre réduit de trot-toirs, une circulation croissante et des zones de rencontre ouvertes. Comment des aveu-gles peuvent-ils encore s'y orienter? Il est important que nos villes prennent en compte, déjà lors de la planification, les besoins des personnes handicapées de la vue. Par exem-ple, le système de lignes de guidage doit être utilisé là où aucune meilleure solution n'est réalisable sur le plan architectural. Les aveugles et les mal voyants arrivent ainsi en toute sécurité à destination et restent mobiles et indépendants malgré leur handicap. Vous trouverez d'autres informations et des photos sur: www.canne-blanche.ch Essentiel: Maintenir les lignes de guidage libres d'obstacles! Beaucoup d'habitants ignorent à quoi servent ces lignes de guidage. Ils les encombrent avec des vélos, des bacs à plantes ou des supports publicitaires qui sont la cause de collisions et de chutes. En effet, les aveugles et les mal voyants sont dépendants de ces lignes tactiles qui doivent absolument être respectées sans exception. Comment se déplace un aveugle? parcours de la gare de Zürich à la Zollstrasse Je monte dans l'un des compartiments avant du train pour m'assurer, à l'arrivée dans la gare de Zürich, d'être à proximité de la tête de quai. Descendu sur le quai, je vais dans la direction opposée au déplacement du train. Avec la canne blanche, je sens bientôt le relief du «champ d'éveil» sur le sol, qui m'indique la première marche du passage sous-voie. Je descends l'escalier, tourne à 90 degrés vers la droite et trouve les lignes de gui-dage. En effectuant des mouvements de balayage avec la canne, j'avance jusqu'à me trouver derrière le quai 18. Là se trouve une mezzanine, sous laquelle j'entends distinctement les bruits. Sous la conduite d'un instructeur en locomotion, je l'avais déjà traversée en diagonale et sais que son diamètre est d'environ 30-40 mètres. Maintenant, je dois atteindre le centre d'une bifurcation vers la gauche. Je sais que je suis sur le bon chemin grâce à l'odeur du stand d'un vendeur de hotdogs. Ensuite j'atteins et monte un escalier à 3 paliers. Arrivé en haut, je suis dans la Zollstrasse. Je dois traverser la rue. Avec la canne blanche, je demande la priorité; je tends mon bras en avant à l'horizontale, la canne blanche bien visible dans la main. Je marque alors une pause et écoute si les voitures s'arrêtent. Si je n'entends aucune voiture en marche, je peux y aller. Et il en va ainsi pour tous les déplacements des personnes handicapées de la vue. ots Originaltext: UCBA - Union centrale suisse pour le bien des aveugles Internet: www.presseportal.ch Contact: Fédération suisse des aveugles et malvoyants FSA Jacques Renk Responsable département marketing / communication Gutenbergstr. 40b 3011 Bern Tél.: +41/31/390'88'53 E-Mail:jacques.renk@sbv-fsa.ch Internet: www.sbv-fsa.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: