Herr Rudolf Imhof

La Suisse participera au programme russe de destruction des armes chimiques

Le message sur le soutien au désarmement global a été reçu par le Conseil national

    Berne (ots) - Le Conseil national a accepté aujourd'hui dans sa grande majorité le message du Conseil fédéral sur le soutien au désarmement chimique global. Le projet d'arrêté fédéral soumis avec ce message prévoit un cadre de crédit de 17 millions de Francs sur une durée de cinq ans pour le soutien au désarmement chimique global.

    Le message a tenu compte des motions du Conseiller aux Etats Pierre Paupe et du Conseiller National Rudolf Imhof, transmises au Conseil Fédéral le 19 juin 2001. Elles demandent à la Suisse de prendre un rôle de leader dans la mise en œuvre de la Convention contre les armes chimiques. Le Conseil fédéral a été mandaté pour soumettre aux conseillers confédéraux une vue d'ensemble dans le cadre d'un message, comportant un catalogue d'options et le cadre budgétaire correspondant afin de permettre des contributions actives de la Suisse pour financer le démantèlement des armes chimiques au niveau mondial.

    Le premier souci est la destruction du plus grand arsenal d'armes chimiques en Russie. Pour la destruction de 40'000 t d'agents toxiques, environ 5 milliards de CHF devraient, selon les estimations les plus récentes, être nécessaires. La Russie seule ne peut pas réunir ces fonds. Ceci n'est possible qu'avec un soutien renforcé des pays occidentaux. Les gouvernements des états européens sont plus particulièrement sollicités.

    La Convention sur les armes chimiques (CWC) de 1997 est la seule convention qui règle le démantèlement de toute une classe d'armes à destruction massive. La convention, à laquelle la Suisse adhère et pour laquelle elle a contribuée d'une façon importante, prévoit la destruction de toutes les armes chimiques d'ici à 2012. La Suisse donne beaucoup d'importance à la mise en œuvre des conventions de désarmement existantes et, pour des raisons de politique de sécurité et d'écologie, a un intérêt tout particulier dans le fait que le processus du démantèlement des armes chimiques se fasse dans le cadre temporel défini par la CWC.

    Parmi les options du soutien suisse au désarmement chimique global, on trouve entre autres la participation à l'élargissement de l'installation de destruction de Schutschje ainsi que la participation à la construction d'une installation de destruction à Kambarka. Une telle aide demanderait toutefois plus de 17 millions de CHF, c'est pourquoi la Suisse devrait s'en tenir aux Soft Tools. Il est également prévu de participer par des contributions à la construction d'infrastructures pour le transport du gaz et des eaux usées dans les villes de Schutschje et de Kambarka. Hormis un avantage indirect pour la destruction des armes chimiques, ces mesures seront profitables à la population locale. Et, de plus, des Soft Tools, ou mesures d'accompagnement, sont prévues afin de permettre l'information de la population concernée.

    Contrairement à la motion, le message présent traite trop peu des possibilités de concentration de la Suisse sur les outils dits "Soft Tool". Face au contexte de tradition humanitaire de la Suisse, de son engagement pour la paix et pour la coopération internationale, mais également compte tenu du budget qui ne permet même pas de prendre un rôle leader dans la construction d'une installation de destruction, le "Hard Tool", qui coûte des milliards, la Suisse est justement prédestinée à un rôle de leader avec les Soft Tools pour la destruction des armes chimiques, en plus de la médiation des conflits émanant de la nécessité d'évacuer les armes chimiques, de l'aide concrète pour les communes de stockage, de l'intégration renouvelée ou renforcée d'autres pays européens et de l'attrait des investisseurs pour la construction de l'infrastructure dans les communes de stockage et la coordination de l'ensemble de la coopération internationale.

ots Originaltext: Pierre Imhof / Pierre Paupe
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Monsieur Rudolf Imhof
Conseiller national
Tél.    +41/31/322'99'11 (le matin)
Mobile +41/79/322'14'94

Monsieur Pierre Paupe
Conseiller des Etats
Tél. +41/31/322'99'11
[ 006 ]



Plus de communiques: Herr Rudolf Imhof

Ces informations peuvent également vous intéresser: