hotelleriesuisse

Reprise pour les nuitées au premier semestre 2010

Berne, le 4 août 2010 (ots) - De janvier à juin 2010, le nombre de nuitées dans des hôtels et établissements de cure suisses a augmenté de 2,1 % par rapport à la même période en 2009. Dans l'ensemble, la demande se rétablit mieux que prévu. Les grandes villes et les hôtels du segment supérieur sont les grands gagnants du premier semestre 2010.

Affichant une croissance de 2,1 % à 17,5 millions, le nombre de nuitées clôture le premier semestre 2010 sur un résultat bien meilleur que celui prévu par l'institut BAKBASEL. Les hôtes suisses génèrent 42,9 % des nuitées. De janvier à juillet 2010, la demande indigène a progressé de 2,9 % par rapport à la même période l'année dernière. Une hausse réjouissante à laquelle les conditions météorologiques favorables en hiver et l'amélioration du climat de consommation ont vraisemblablement contribué. Le pourcentage d'hôtes étrangers a également augmenté et enregistre une croissance de 1,6 %.

Bilan mitigé pour les marchés étrangers

En ce qui concerne les hôtes internationaux, l'évolution des nuitées au premier semestre 2010 varie selon les marchés. hotelleriesuisse se réjouit de la forte hausse de la demande en provenance des États-Unis, important marché source (+7,6 %). Le nombre de nuitées a également augmenté de manière significative pour des marchés de croissance tels que la Chine (+37,6 %) et l'Inde (+19,1 %). Comme on le craignait, il est en revanche en recul pour l'Allemagne (-1,9 %) et la Grande-Bretagne (-1,5 %). Cette évolution s'explique, d'une part, par les taux de change défavorables. D'autre part, la consommation privée a continué de baisser en de nombreux endroits en raison du taux de chômage élevé et de l'importance de l'endettement privé.

Progression des villes et des établissements du segment supérieur

Dans les grandes villes suisses, la demande dans le secteur hôtelier évolue très fortement en fonction de la situation économique générale. Ainsi, au premier semestre 2010, les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich ont enregistré 3,3 millions de nuitées, ce qui représente une hausse de 4,7 %. Cette croissance est liée à la reprise du tourisme d'affaires. L'arc alpin affiche, quant à lui, une augmentation de 0,2 % seulement par rapport à la même période l'année dernière. Les établissements classés (+2,4 %) ont connu une reprise plus rapide que les établissements non classés (+1,2 %). De même, les hôtels des catégories supérieures ont enregistré une amélioration plus rapide: au premier semestre 2010, les établissements 5 étoiles ont progressé de 5,9 % et les hôtels 4 étoiles, de 2,5 %. En revanche, les établissements 2 et 3 étoiles enregistrent un recul variable en fonction des régions, atteignant jusqu'à 4,4 %.

La crise monétaire freine la croissance

Pour cette saison d'été, l'institut BAKBASEL table sur un recul modéré de 0,7 % du nombre de nuitées par rapport à la saison estivale de l'année dernière. La demande devrait connaître une évolution très différente en fonction du pays d'origine. Selon BAKBASEL, le marché suisse devrait rester stable, tandis que le nombre de nuitées pour les hôtes américains devrait augmenter grâce à la croissance économique. Les marchés de croissance tels que la Chine, l'Inde et les pays du Golfe devraient également progresser. Par contre, BAKBASEL prévoit un recul de près de 5 % de la demande des hôtes de la zone euro. En raison des tensions affectant actuellement les pays de la zone euro, le tourisme suisse ne devrait pas renouer avec une croissance durable avant l'été 2011.

ots Originaltext: hotelleriesuisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
hotelleriesuisse
Susanne Daxelhoffer, responsable de projet Communication
Tél.:    +41/31/370'42'86
Mobile: +41/79/557'49'73
E-mail: susanne.daxelhoffer@hotelleriesuisse.ch



Plus de communiques: hotelleriesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: