hotelleriesuisse

Nouveau résultat brillant pour l'hôtellerie suisse

    Berne (ots) - L'hôtellerie suisse réalise une nouvelle fois un brillant résultat avec un total de 37,3 millions de nuitées. Cela correspond à une croissance de 2,7 % par rapport à une année 2007 déjà qualifiée de très bonne. L'année 2008 s'inscrit donc dans les années records enregistrées jusqu'ici, à savoir 1981 (37,1 millions de nuitées) et 1990 (37,5 millions de nuitées).

    Selon l'Office fédéral de la statistique, l'hôtellerie suisse a enregistré un total de 37'333'769 nuitées en 2008, soit une croissance de 2,7 % par rapport à l'année précédente. Les 2'229 hôtels classés par hotelleriesuisse ont généré 75,7 % du total des nuitées (28,3 millions), même si par leur nombre, ils ne représentaient que 39,9 % de l'offre globale. Près de 55 % des nuitées (20,4 millions) ont été générées dans les hôtels 3 et 4 étoiles. Le pouvoir d'attraction des étoiles d'hotelleriesuisse se reflète aussi dans le taux d'occupation brut des chambres : les hôtels classés ont enregistré un taux d'occupation de 55 %, soit un taux nettement plus haut que les hôtels non classés (31,4 %).

    Sentiments mitigés pour l'hôtellerie suisse

    L'excellent début d'année 2008 - les chiffres pour les mois d'hiver ont progressé de 5,5 % en moyenne par rapport à des valeurs déjà très hautes l'année précédente - a été suivi par les mois d'été marqués par l'Euro 08. Si les mois de mai et juillet ont enregistré de bons résultats avec une croissance de respectivement 11,3 et 3,3 %, le mois de juin, mois de l'Euro, est resté en deçà des attentes avec moins 2,5 %. Ces chiffres reflètent le fait que de nombreuses mani¬festations qui se déroulent normalement en juin ont été avancées en mai ou reportées en juillet. Une situation qui a engendré un recul de la clientèle d'habitués et d'affaires traditionnellement très présente en juin, et cette baisse n'a pas pu être compensée par les fans de football. Après un mois d'août remarquable (plus 3,9 %), l'hôtellerie suisse a commencé à ressentir les premiers signes de la crise financière en septembre avec une baisse de 0,7 %. La valeur la plus basse a été atteinte en novembre avec un recul de 6,7 % par rapport à l'année précédente. Cette évolution négative n'est pas due au seul fait de la récession, mais elle doit aussi être considérée en relation avec les chiffres records réalisés l'année précédente: en 2007, novembre affichait une hausse de 10,3 % par rapport à 2006, donc des chiffres extrêmement élevés qui sont retombés à un niveau normal en 2008. Enfin, les fêtes de fin d'année ont offert un beau cadeau à l'hôtellerie suisse: avec une augmentation des nuitées de 1,1 %, le mois de décembre 2008  affiche un résultat supérieur au mois de décembre de l'année précédente, déjà qualifié de très bon.

    Les gagnants des trois dernières années

    Ce sont surtout les hôtels 3 et 4 étoiles qui ont profité de l'essor des trois dernières années. Ces deux catégories ont vu leurs nuitées progresser de respectivement 5,6 et 7,9 % par rapport à 2006. Toutes les régions ont bénéficié de la croissance de ces trois dernières années, même si les nuitées n'ont pas augmenté dans les mêmes proportions partout. Les grandes villes (Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich) ont enregistré la plus forte croissance avec un bond en avant de 8,5 % par rapport à 2006. Elles sont suivies par les autres régions qui affichent une hausse des nuitées de 8,1 %. L'espace alpin (Oberland bernois, Grisons, Tessin, Valais et Suisse centrale) a lui aussi enregistré une croissance, à savoir 6,3 %, et il se taille, comme toujours, la part du lion en termes de nuitées qui s'élèvent à 21,2 millions (56,7 %).

    Bien armés pour affronter les temps difficiles

    A l'occasion de la Conférence de presse annuelle de Suisse Tourisme qui s'est tenue aujourd'hui, Dr Christoph Juen, CEO d'hotelleriesuisse, a souligné qu'après cinq années de croissance ininterrompue, l'hôtellerie suisse est mieux armée que par le passé pour traverser les turbulences. Les années de vaches grasses ont été mises à profit pour accélérer le processus de désendettement et gagner par la même occasion en substance. La diminution du volume des crédits et la constance des fortes dépenses de construction réelle en sont la preuve. Grâce à un positionnement plus clair et à des spécialisations, la branche s'adapte aujourd'hui mieux aux besoins des hôtes et témoigne une nouvelle fois de sa capacité d'innovation en adoptant par exemple de nouveaux modèles d'hébergement. Christoph Juen est convaincu que le travail sans relâche pour améliorer la qualité de l'hôtellerie suisse restera le meilleur garant du succès à l'avenir.

ots Originaltext: hotelleriesuisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
hotelleriesuisse
Nora Fehr
responsable de la Communication
Tél.:    +41/31/370'42'80
Mobile: +41/79/310'48'32
E-mail: nora.fehr@hotelleriesuisse.ch



Plus de communiques: hotelleriesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: