GBI/SIB

La grève des peintres et plâtriers sera aujourd’hui encore plus marquée Deuxième journée de grève: la journée des irréductibles

      Zurich (ots) - Après avoir donné un coup d’envoi réussi hier à la
grève de deux jours pour leur convention collective de travail avec
retraite anticipée, les peintres et plâtriers continueront
aujourd’hui vendredi de faire grève avec leur syndicat SIB. En ce
qui concerne les actions de grève de ce jour, ce sont surtout les
irréductibles dans le camp des employeurs qui occupent le devant de
la scène, ceux-là mêmes qui ont empêché à la dernière minute, par
pur intérêt personnel, la nouvelle convention collective de travail
déjà négociée avec l’ASEPP et qui traitent leurs
collaborateurs/trices avec mépris.

    Bien que la répression sur les places de travail se soit encore endurcie, la première journée de grève d’hier semble avoir eu un effet d’avertissement. Durant les premières heures de la matinée, on a pu observer que la participation réjouissante d’hier pourra, de l’avis des syndicats, être maintenue en ce vendredi de veille de Pentecôte. En tous les cas, le nombre de chantiers fermés dans toutes les régions est encore plus important qu’hier. On observe encore et toujours que de nombreux employeurs piétinent le droit de grève garanti par la Constitution et menacent leurs collaborateurs/trices de licenciement s’ils participent à la grève. Cette répression illégale n’est pas étonnante si l’on sait que ce sont souvent les mêmes employeurs qui s’opposent à la nouvelle convention collective de travail et expriment ainsi leur indifférence face à toutes les règles garantissant la sécurité sociale et la santé de leurs travailleurs. Cet abus grossier des droits et besoins élémentaires des travailleurs/euses par les maîtres peintres et plâtriers a entre temps généré colère et indignation chez les travailleurs/euses.

    En cette seconde journée de grève, les peintres et plâtriers veulent encore une fois démontrer qu’ils savent se défendre contre cette arrogance et qu’ils entendent poursuivre leur lutte pour la convention collective de travail et pour leur retraite anticipée, indispensable et urgente. Cette lutte se poursuivra aujourd’hui avant tout dans les régions de Suisse alémanique, du Tessin et du canton du Jura. Des concentrations d’assemblées de grévistes sont prévues dans le courant de l’après-midi. Au Tessin, les grévistes remettront un manifeste au président de la Confédération Joseph Deiss qui sera présent. Ils souhaitent le rendre attentif au fait que l’anéantissement du partenariat conventionnel par les employeurs a non seulement des conséquences dramatiques pour l’industrie des peintres et plâtriers directement concernée, mais peut aussi, en vue de la libre circulation des personnes avec l’UE, avoir des implications pour toute la structure sociale dans notre pays.

Pour de plus amples informations: Rolf Beyeler, dépt. communication SIB, 01 295 16 75



Plus de communiques: GBI/SIB

Ces informations peuvent également vous intéresser: