GBI/SIB

GBI/SIB: Grève pleinement réussie: 2'150 plâtriers-peintres font grève pour la retraite à 62 ans

Grève des plâtriers-peintres à l'appel du SIB: participation au dessus des attentes Zurich (ots) - La participation des plâtriers-peintres à la première journée de grèves en faveur de la retraite à 62 ans a largement dépassé les attentes. Il était prévu que 1'300 à 1'500 salarié-e-s de cette branche se mettent en grève - or, ils furent 2'150. Pour le SIB, cette participation constitue un signal fort à l'adresse de l'Association suisse des maîtres plâtriers-peintres, appelée à sortir de son attitude figée et à accepter enfin les propositions - raisonnables et réalistes - du SIB pour l'introduction de la retraite à 62 ans. Lors de la manifestation de clôture près du chantier de l'aéroport de Kloten, les participants ont affirmé leur volonté de continuer leur lutte au mois de mai au cas où les patrons s'obstineraient dans leur refus. La journée de grèves ponctuelles des plâtriers-peintres à l'appel du SIB a été un succès au-delà de toute attente. 10 pour cent des salarié-e-s de cette branche étaient appelés à faire grève, ce qui correspond en principe à une participation de 1'300 collègues. Or, 2'150 plâtriers-peintres ont fait grève en Suisse alémanique, au Tessin et au Canton du Jura. Le SIB estime qu'environ un tiers des grandes et moyennes entreprises de la région concernée par la convention collective de travail ont été touchées par la grève. Par cette journée de grèves, les plâtriers-peintres s'opposent à l'attitude bornée de l'Association suisse des maîtres plâtriers-peintres, qui a refusé d'introduire la retraite anticipée garantie à 62 ans lors des négociations pour une nouvelle convention collective de travail. Le modèle "Romandie" préconisé par le SIB pour les plâtriers-peintres, qui va être introduit en Suisse romande cet été, est peu coûteux et garantit à tous les professionnels la retraite anticipée à 62 ans. Les plâtriers-peintres appelés à faire grève ont suivi avec détermination l'appel du SIB, malgré les menaces des entrepreneurs. Ainsi, au Tessin, le travail a cessé sur tous les chantiers de second oeuvre prévus, et la participation à la grève était largement supérieure aux attentes; dans ce canton, contrairement au syndicat chrétien SYNA en Suisse allemande, sa branche locale OCST a également participé à la grève. A Lucerne, où la participation correspondait aux prévisions, l'entreprise de M. Bezzola, président de l'Association des maîtres plâtriers-peintres de Suisse centrale, était également paralysée - alors qu'avant la grève, M. Bezzola avait déclaré que ses employés ne participeraient certainement pas à la grève. De même, dans les autres régions de Suisse allemande et au Jura, la grève a été un franc succès. 600 plâtriers-peintres ont participé à la grève à Zurich, un chiffe supérieur à la moyenne; outre un grand nombre d'autres chantiers, ceux de Hyatt et de IBM, d'importance exceptionnelle, ont fait grève. Dans la région de Bienne/Soleure et dans d'autres régions de Suisse alémanique, le nombre de participants à la grève a nettement dépassé ce qui était prévu. Environ 2'150 collègues ont pris part aux assemblées de grève régionales. Manifestation de clôture à l'aéroport de Zurich L'après-midi, les grévistes de Suisse alémanique se sont rassemblés à l'aéroport de Kloten et ont visité ensemble un chantier de second oeuvre. Lors de cette manifestation de clôture, les grévistes ont réaffirmé leur détermination à se battre pour la retraite à 62 ans. La manifestation s'est déroulée dans une excellente ambiance et les plâtriers-peintres ont montré qu'ils étaient prêts à continuer leur lutte au mois de mai, au cas où les patrons n'accepteraient pas les propositions - raisonnables - du SIB d'ici fin avril. Le syndicat regrette les retards malheureusement provoqués par le grand nombre de participants pour les trains à la gare de l'aéroport. Parallèlement à la manifestation de clôture à Zurich, les grévistes tessinois se sont rendus devant la Chambre de commerce à Lugano, où ils ont protesté de vive voix contre l'attitude des patrons en matière de retraite anticipée; ils ont également saisi l'occasion de signaler au Conseiller fédéral Couchepin, qui se trouvait sur place, ce qu'ils pensaient de ses projets de relèvement de l'âge de la retraite. ots Originaltext: SIB Internet: www.newsaktuell.ch/f Contact: SIB Secrétariat central département de la communication Tél. +41/1/295'16'75 Internet: http://www.gbi-sib-sei.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: