GBI/SIB

Large présence syndicale auprès du personnel de Migros

    Zurich (ots) - En ce 22 janvier 2004, les syndicats FTMH, SIB, FCTA, unia et actions-unia ont organisé auprès de 200 entreprises Migros dans toute la Suisse une journée d'information à l'intention du personnel de Migros. Les thèmes de cette journée concernent le droit des employées et des employés de choisir librement leur syndicat et la valorisation du travail dans le commerce de détail .

    Au cours des semaines qui ont précédé, les syndicats avaient d'ores et déjà intensifié leur présence et leurs contacts avec le personnel de Migros dans toute la Suisse. Aujourd'hui, dans le cadre d'une action concertée, les militantes et militants syndicaux ont rencontré des milliers d'employées et d'employés occupés dans environs 200 entreprises Migros réparties dans plus de 100 communes de toute la Suisse. Leur but : s'entretenir avec eux et leur distribuer des informations.

    Pour améliorer ses conditions de travail, le personnel du commerce de détail a besoin d'un syndicat fort. Le droit de choisir librement son syndicat et de se faire représenter par lui doit être garanti à chaque employé-e. La dénonciation par Migros du partenariat conventionnel, dénonciation qui prendra précisément effet en même temps que le regroupement des syndicats FCTA, unia, SIB, FTMH et actions-unia au sein du nouveau syndicat UNIA, est une remise en question de ce droit. En exigeant par un code de comportement - à juste titre - de ses fournisseurs étrangers le respect des droits syndicaux, alors qu'elle les remet en cause dans sa propre maison, Migros adopte une attitude absolument contradictoire.

    La journée avait donc également pour thème la valorisation du travail dans le commerce de détail, sous le slogan : " Votre travail vaut plus - ensemble nous y arriverons ! " Il est de fait que le travail souvent exigeant accompli par de nombreuses personnes employées chez Migros et dans d'autres entreprises du commerce de détail n'est toujours pas reconnu et rémunéré à sa juste valeur. Tel est notamment le cas du personnel expérimenté et qualifié (cf. conférence de presse de unia/FCTA du 16.1.2004).

    Les activités déployées aujourd'hui par les syndicats ne constituent pas une action unique. Ils continueront d'entretenir des contacts avec le personnel.

    L'importance d'un syndicat fort à la Migros est évidente notamment à l'exemple du centre de distribution de Suhr. Migros y emploie jusqu'à 600 personnes dont 200 à 300 ont un contrat temporaire. Certaines personnes travaillent depuis 20 mois dans le centre de Suhr, sans qu'un poste fixe ne leur ait jamais été proposé. Elles effectuent le même travail (astreignant) que le personnel de Migros, mais le salaire, les vacances, les prestations sociales et les droits syndicaux sont bien différents, parce qu'ils ne bénéficient pas de la couverture de la convention collective. Avec cette pratique, Migros sape la convention collective de travail.  Les syndicats FCTA et unia demandent que tous les salarié-e-s de Suhr obtiennent, après trois mois, un poste de travail conventionné, comme le prévoit d'ailleurs la convention collective.

ots Originaltext: SIB
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Andreas Rieger, Co-président unia
tél. +41/79-468'66'22

MarieFrance Perroud
tél. +41/79-639'10'08

Markus Meury
tel. +41/78/722'55'86 (sur le centre de distribution à Suhr)



Plus de communiques: GBI/SIB

Ces informations peuvent également vous intéresser: