GBI/SIB

11e révision de l'AVS : halte au démantèlement social !- Le SIB menace de lancer un référendum

    Zurich (ots) - Le Conseil des Etats a montré une arrogance incroyable en péjorant encore le projet de 11e révision de l'AVS qu'avait adopté le Conseil national. Cette volonté de démantèlement social frappe très durement les femmes. En outre, sans mesures d'accompagnement social, les personnes ayant des revenus bas ou moyens devront faire une croix sur la retraite anticipée. Mais ce sont précisément les travailleuses et les travailleurs aux bas revenus qui en auraient le plus grand besoin...

    L'étude récemment publiée par Caritas Les pauvres vivent moins longtemps révèle que l'espérance de vie des personnes mal payées est nettement plus courte que celle des personnes au revenu confortable. D'où l'importance d'offrir enfin à la main-d'œuvre défavorisée - dans le cadre de la 11e révision de l'AVS - la possibilité de jouir d'une retraite anticipée. Des aménagements suffisamment généreux s'imposent donc. Or la proposition du Conseil des Etats ne fait qu'aggraver l'injustice actuelle au lieu de la corriger.

    L'Assemblée nationale des délégués (AND) du Syndicat Industrie & Bâtiment (SIB) du 7 décembre 2002 est révoltée par la proposition du Conseil des Etats. Le SIB veillera donc à ce qu'un tel projet de révision, synonyme de démantèlement social, soit combattu par la voie référendaire.

ots Originaltext: SIB
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Rita Schiavi
vice-présidente du SIB
Mobile: +41-(0)79-440'89'20



Plus de communiques: GBI/SIB

Ces informations peuvent également vous intéresser: