PRIX BIO / Bioterra

Embargo: Remise du premier PRIX BIO - une distinction attribuée par Bioterra pour un engagement particulier en faveur de l'agriculture biologique

Embargo jusqu'au 6 mars à 10 heures!

Le premier lauréat du PRIX BIO est Ernst Niederer de Berneck/SG, le seul sélectionneur suisse de nouvelles variétés de fraises sur base biologique

    Zurich (ots) - Aujourd'hui à Zurich, Bioterra - la Société suisse pour l'agriculture biologique - a décerné le tout premier PRIX BIO. Le lauréat s'appelle Ernst Niederer; il est sélectionneur de fraises à Berneck/SG. Présidente du jury, la conseillère d'Etat zurichoise Verena Diener a motivé cette décision comme suit: "Ernst Niederer est le seul sélectionneur suisse à créer de nouvelles variétés de fraises sur une base biologique."

    Le PRIX BIO, doté de 10'000 francs et attribué tous les deux ans, est une initiative de Bioterra, la Société suisse pour l'agriculture biologique. Il est destiné à récompenser des personnes qui se sont distinguées par leur grand engagement et par leurs actions en faveur du développement de l'agriculture biologique.

    Ernst Niederer a été choisi parce qu'il remplit les critères du PRIX BIO dans une très large mesure. Ses convictions et ses efforts ont porté des fruits au plein sens du terme - à savoir des fraises saines, aromatiques et juteuses, issues de plantes non modifiées génétiquement, mais sélectionnées selon les directives sévères de l'agriculture biologique et plus particulièrement les normes de Bio Suisse.

    Ce travail de sélection est particulièrement difficile et délicat. "Aussi, les organisations de recherche privées et publiques n'investissent-elles pas dans ce type de travaux, car il faut compter cinq ans, si on a de la chance, et plutôt dix ans ou généralement davantage pour obtenir une variété qui remplisse les exigences, tant sur le plan de la culture que de la consommation, " a expliqué la conseillère d'Etat Verena Diener aux médias.

    Ernst Niederer s'est lancé dans la sélection dès 1969. Son but : créer des variétés saines, résistantes aux maladies, mais aussi belles et aromatiques, pour l'utilisation en culture biologique. Sur les quelque 20'000 variétés de fraises créées par Ernst Niederer, 10 sont aujourd'hui connues et reconnues. Ces dernières servent chaque année à la production de 150'000 à 200'000 jeunes fraisiers dans l'exploitation agricole de Berneck (canton de St-Gall) que le sélectionneur désormais retraité - mais non moins passionné - a vendu à la famille Reller il y a deux ans. 70 % des jeunes plantes sont achetés par des exploitations agricoles biologiques et les 30 % restants, par d'autres exploitations ou de petits pépiniéristes. Les consommateurs peuvent savourer des fraises Niederer soit dans des yogourts ou des crèmes glacées biologiques, soit comme des fruits de saison fraîchement cueillis et portant le label de Bio Suisse, le fameux bourgeon.

    Initialement, les dossiers fort intéressants de 22 personnes avaient été soumis pour l'attribution du premier PRIX BIO. "Toutes ces propositions attestent du dynamisme suisse dans tous les grands domaines de l'agriculture et de l'horticulture biologiques, que ce soit sur le plan de la production, du marketing, du développement ou de la recherche," en a conclu Verena Diener, conseillère d'Etat zurichoise

    "La notion" bio" est aujourd'hui largement reconnue dans les secteurs de l'agriculture et de l'horticulture tout comme chez les consommateurs. Cette situation nous réjouit et nous sommes fiers d'avoir contribué à cette réussite par notre engagement sur plusieurs décennies," a précisé le président de Bioterra Johannes Pfenninger (Pratval/GR). Et d'ajouter que pour Bioterra c'est une grande joie de poser de nouveaux jalons avec le PRIX BIO. En effet, cette organisation s'engage depuis bientôt 56 ans en faveur de la culture biologique sur les surfaces agricoles et horticoles de notre pays.

    Ernst et Erika Niederer avaient décidé dès 1988 de changer de mode d'exploitation et d'adopter désormais la culture biologique. Ils ne voulaient plus utiliser de pesticides pour combattre la maladie menaçant les racines de leurs fraisiers. "J'estimais alors qu'il était absolument indispensable de pousser davantage les travaux de sélection que j'avais entrepris dès les années 60. Mes objectifs étaient les suivants: des plantes saines, un bon rendement et un arôme plus prononcé; de plus, je voulais des fruits faciles à récolter pour ceux qui seraient consommés frais et des plantes sans calice pour les fruits destinés à être travaillés. Bref, je voulais des fraises adaptées à la culture biologique."

    Organisation pionnière du mouvement biologique, Bioterra a fondé le label de qualité bio le plus fiable, le fameux bourgeon, dont elle reste co-garante. Avec 10'000 membres actifs et quelque 20'000 donateurs, Bioterra assure aujourd'hui une fonction de liaison entre les producteurs et les consommateurs bio. Vous trouverez de plus amples informations sur le sujet sous www.bioterra.ch ou www.prixbio.ch.

    Vous trouverez ce texte comme document  « Word » à l'adresse www.prixbio.ch.

ots Originaltext: PRIX BIO - Bioterra
Internet: www.newsaktuell.ch

Kontakt:
Bioterra, PRIX BIO
Dubsstrasse 33
8003 Zurich
Tél.         +41/1/463'55'14
Fax          +41/1/463'48'49
E-Mail:    service@bioterra.ch oder info@prixbio.ch
Internet: http://www.prixbio.ch
[ 002 ]



Plus de communiques: PRIX BIO / Bioterra

Ces informations peuvent également vous intéresser: