Epilepsie-Liga

Epilepsie: L'intégration dans le monde du travail

Forum sur l'épilepsie au Musée national suisse

    Zurich (ots) - Toutes les personnes atteintes d'épilepsie ou presque peuvent exercer une activité professionnelle. L'important, c'est qu'elles la choisissent en tenant compte de leurs capacités et de leurs qualifications individuelles, ont expliqué les spécialistes le 5 octobre dernier dans le cadre de la Journée Suisse de l'Epilepsie.

    Le taux de chômage des épileptiques est trois fois supérieur à celui de la population moyenne. Une disproportion que rien ne justifie, comme l'a souligné le docteur Klaus Meyer qui dirige la Clinique Bethesda à Tschugg: "Moins d'un travailleur sur cent s'absente plus de trois jours par an de son travail à cause de l'épilepsie." Adrian Wittwer, orienteur professionnel à la clinique susmentionnée, commente à ce sujet: "Il faut que les employeurs sachent que si une personne épileptique correspond au profil d'un poste du point de vue de ses qualifications et de l'expérience requises, elle pourra tout à fait convenir, malgré son épilepsie." L'épileptique de son côté veillera à être en forme pour son activité grâce à une certaine hygiène de vie incluant la prise régulière de ses médicaments, les examens de contrôle réguliers chez le médecin et un nombre suffisant d'heures de sommeil.

    La gravité, la fréquence et le pronostic des crises épileptiques constitueront les vecteurs qui orienteront le choix professionnel. Selon Jürg Vogel, co-président ParEpi (association des parents d'enfants épileptiques), les enseignants et les orienteurs professionnels fournissent à côté des médecins spécialisés une aide précieuse.

    Aborder le sujet ouvertement

    Lors du forum qui a eu lieu le 5 octobre 2002 au Musée national suisse, la Ligue Suisse contre l'Epilepsie (LScE) a présenté le "Rapport sur l'épilepsie en Suisse 2002" qui a été publié par ses soins. Selon le président de la LScE Günter Krämer, ce rapport montre qu'à bien des égards, la Suisse encadre très bien les épileptiques, au point d'être souvent citée en exemple à l'étranger. Mais l'objectif ultime de tous les efforts reste que la situation de toutes les personnes concernées soit améliorée de manière durable, y compris dans le monde professionnel. C'est la mission que la LScE entend accomplir à l'avenir aussi en collaboration avec epi-suisse (Association Suisse de l'Epilepsie) qui a organisé avec elle la Journée de l'Epilepsie. Il faut que le mur du silence qui entoure l'épilepsie soit brisé afin que les préjugés puissent être combattus activement et les obstacles supprimés à jamais.

ots Originaltext: Schweizerische Liga gegen Epilepsie
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Schweizerische Liga gegen Epilepsie
Dorfstrasse 2
Case Postale 233
8712 Stäfa
Tél.         +41/43/477'07'06
Internet: http://www.tag-der-epilepsie.ch
[ 004 ]



Plus de communiques: Epilepsie-Liga

Ces informations peuvent également vous intéresser: