The Body Shop

The Body Shop lutte contre le trafic d'enfants à but sexuel

    Uster (ots) - The Body Shop lance en août une campagne de trois ans contre le trafic de mineurs à des fins sexuelles. L'objectif étant de mettre un terme à l'exploitation sexuelle d'enfants à des fins commerciales.

    Chaque année, plus de 1.2 million* de mineurs dans le monde entier sont victimes du trafic à but sexuel. Mais malgré ces proportions alarmantes, le grand public n'accordé que peu d'attention à ce drame. Le trafic d'êtres humains est aujourd'hui l'une des activités criminelles les plus rentables, juste après le commerce de la drogue et le trafic d'armes illégal. Les experts estiment les recettes annuelles à 32 milliards de dollars. Rien que le trafic d'enfants rapporte chaque année 7 milliards de dollars. 79 pour cent des victimes, dont une personne sur cinq n'a pas 18 ans, sont exploitées sexuellement. Les enfants vivant dans des conditions sociales et économiques défavorables sont particulièrement menacés.  Parmi les causes du trafic d'enfants, on peut citer la pauvreté, l'inégalité des sexes et des races, le manque de formation, les crises politiques et économiques et les catastrophes environnementales.

    La Suisse aussi est concernée: l'Office fédéral de la justice estime le nombre de victimes par année à 1500 à 3000 personnes dont la plupart sont des femmes, certaines encore mineures. La Suisse est à la fois un pays de destination et de transit. Seule une petite minorité de femmes réussit à échapper aux trafiquants et à obtenir de l'aide. En 2008, le centre d'assistance aux migrantes et aux victimes de traite de femmes FIZ a soutenu 160 victimes dont cinq n'avaient pas encore 18 ans.

    Qu'est-ce que le trafic à des fins sexuelles?

    On parle de trafic d'êtres humains à but sexuel dès que ceux-ci sont enlevés à leur foyer, par la force ou au moyen de fausses promesses, et placés dans des situations où ils sont exploités sexuellement. L'exploitation sexuelle peut prendre différentes formes comme la prostitution, la production de matériel pornographique, etc.

    Pour soutenir la campagne, The Body Shop met en vente la Crème pour les mains "Soft Hands Kind Hearts". La recette de ce produit sera versée aux partenaires de campagne ECPAT Switzerland et FIZ, actifs en matière de prévention et de protection des victimes du trafic à but sexuel.

ots Originaltext: The Body Shop Switzerland AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Victoria Rispy
PR / Communications Manager

The Body Shop Switzerland AG
Bahnstrasse 21
CH-8610 Uster
Switzerland
Tel.:        +41/44/905'85'90
Fax:         +41/44/905'85'80
E-Mail:    victoria.rispy@thebodyshop.ch
Internet: www.thebodyshop.ch



Plus de communiques: The Body Shop

Ces informations peuvent également vous intéresser: