VSG / ASIG

La météo clémente freine les ventes de gaz naturel en Suisse

Zurich (ots) - La consommation de gaz naturel en Suisse a atteint près de 34,5 milliards de kilowattheures (kWh) en 2011. Le recul d'environ 11% par rapport à 2010, année record, tient à des températures en moyenne plus chaudes, avec un nombre de degrés-jours de chauffage nettement inférieur. Neutre en CO2, le biogaz, qui peut être utilisé tant comme carburant que comme énergie de chauffage, gagne aussi en popularité. Des extensions de réseau et l'acquisition de nouveaux clients ont permis au gaz naturel de consolider sa position en Suisse. Les deux agents énergétiques rencontrent un succès grandissant car ils ménagent l'environnement et ne produisent pas de particules fines. Pour livrer la même quantité d'énergie sous forme de mazout, il aurait fallu plus de 145'000 transports de camions-citernes, qui auraient rejeté quelque 2,5 millions de tonnes de CO2 supplémentaires dans l'atmosphère.

La consommation suisse de gaz naturel a atteint 34,498 milliards de kilowattheures en 2011. Le recul de 11,3% par rapport à 2010 (39,893 milliards de kWh) s'explique par une météo plus clémente. Le nombre des degrés-jours de chauffage s'est inscrit à 2'938, soit 18,1% de moins qu'en 2010. Le gaz naturel a encore consolidé et développé sa présence sur le marché suisse de l'énergie, grâce à des extensions de réseau, au raccordement d'une douzaine de nouvelles communes et à l'acquisition de nouveaux clients. Aujourd'hui, plus de deux tiers de la population suisse vit dans des communes alimentées en gaz naturel. Le système de transport, d'une longueur de 18'500 km, est enterré, ce qui permet d'assurer l'approvisionnement sûr et constant de la clientèle suisse qui utilise le gaz naturel pour produire de l'énergie thermique ou de la chaleur industrielle, cela sans peser sur l'environnement ni aggraver les problèmes liés aux transports terrestres. La production décentralisée d'électricité à l'aide de groupes CCF (couplage chaleur-force ou cogénération), qui permettent à la fois de produire et d'utiliser de l'électricité et de la chaleur sur place, est appelée à jouer le rôle d'un nouveau pilier de la politique énergétique dans la perspective de la sortie annoncée du nucléaire.

Le biogaz de plus en plus apprécié

De plus en plus de distributeurs locaux proposent du gaz naturel sous forme d'énergie thermique avec une part de biogaz de 5, 20 voire 100%. Parmi les «clients 100%», on compte un nombre croissant de communes, qui utilisent du biogaz pour chauffer leurs bâtiments et apportent ainsi une contribution importante à la protection du climat. En 2011, la consommation de biogaz s'est inscrite à 70,2 millions de kWh de biogaz (+28% par rapport à 2010), dont 35% pour le chauffage, le reste comme carburant. On compte désormais en Suisse 13 installations permettant d'injecter du biogaz dans le réseau de gaz naturel.

Plus de 10'000 voitures à gaz naturel

Le nombre des véhicules à gaz naturel est passé à 10'300 en 2011. Le réseau à leur disposition pour faire le plein compte aujourd'hui 132 stations de remplissage. Les ventes de gaz naturel et de biogaz carburant ont aussi augmenté, à environ 22,5 millions de litres d'essence. La part du biogaz est de 21%.

En moyenne nationale, le gaz naturel/biogaz est environ 30% meilleur marché que l'essence. Le gaz naturel-biogaz s'impose actuellement comme la technologie la plus respectueuse du climat parmi tous les véhicules de série équipés d'un moteur à explosion. L'adjonction de biogaz permet d'améliorer encore le bilan CO2 des véhicules à gaz naturel, au demeurant déjà très bon.

Importations surtout d'Europe occidentale

Le gaz naturel consommé en Suisse est produit à raison d'environ deux tiers dans des pays de l'UE et en Norvège. Près d'un quart du gaz naturel importé provient de champs gazéifères situés en Russie, et le reste d'autres régions. La Suisse achète son gaz naturel pour moitié environ en s'appuyant sur des contrats à long terme conclus avec de grands fournisseurs en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie. Ces fournisseurs disposent en outre de grands stockages souterrains. Le reste est acquis sur la base de contrats à court, voire très court terme. Il n'y a aucun contrat passé avec des fournisseurs russes. Enfin, Swissgas, principale société d'importation en Suisse, associée à des partenaires allemands et autrichiens, a des participations directes dans l'industrie extractive norvégienne.

Remarques:

34,498 milliards de kilowattheures (kWh) correspondent à 34'498 gigawattheures (GWh), soit 3,1 milliards de m3 de gaz naturel.

1 kWh de gaz naturel correspond à 0,1009 litre de mazout EL, camions-citernes d'une contenance de 24'000 litres.

Véhicules à gaz naturel en Suisse: 10'295 (7'623 voitures de tourisme, 2'395 fourgonnettes et minibus, 204 bus, 73 camions).

Les chiffres des ventes de gaz naturel/biogaz sont basés sur les relevés de l'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG).

Télécharger le graphique des ventes de gaz naturel: http://www.gaz-na
turel.ch/service-de-presse/communiques-de-presse/2012 
Télécharger des images sur le thème du gaz naturel (espace médias): 
http://www.gaz-naturel.ch/service-de-presse/galerie-photos/ 

Contact:

Pierre-Alain Kreutschy
Porte-parole de l'ASIG pour la Suisse romande
Tél.: +41/21/310'06'3
E-Mail: kreutschy@gaz-naturel.ch

Daniel Bächtold, porte-parole de l'ASIG
Tél.. +41/44/288'32'62
E-Mail:baechtold@erdgas.ch
Internet: www.gaz-naturel.ch



Plus de communiques: VSG / ASIG

Ces informations peuvent également vous intéresser: