VSG / ASIG

Le gaz naturel: passage obligé pour négocier le tournant énergétique

Zurich (ots) - «Un tournant énergétique n'est possible qu'avec le gaz naturel. Car le gaz naturel est la seule énergie pour laquelle les réponses aux défis touchant à l'achat, au transport, aux délais de construction, à la sécurité de l'approvisionnement et à la protection du climat sont connues et les solutions réalisables en temps utile». Tels ont été les propos de Hajo Leutenegger, président de l'association faîtière de l'économie gazière suisse et ancien conseiller national zougois devant l'assemblée générale annuelle de l'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG) qui s'est tenue à Berne. Il a en outre précisé que l'accent ne devait pas être mis sur les grandes centrales à cycle combiné à gaz, mais sur la génération simultanée d'électricité et de chaleur dans des installations décentralisées de couplage chaleur-force présentant un bon rendement énergétique.

Hajo Leutenegger a en outre souligné que le gaz naturel se pose en complément idéal des énergies renouvelables, vu qu'il n'impose pas de contraintes démesurées sur les plans matériel et financier. Le gaz naturel est de plus très flexible dans son utilisation et, surtout, il peut délivrer de la puissance lorsque d'autres énergies ne sont pas en mesure de le faire, par exemple en cas d'absence de vent, dans l'obscurité ou lors des pics de consommation. Par ailleurs, l'énergie solaire et éolienne qui ne peut pas être utilisée au moment où elle est produite peut être méthanisée sans atteinte à l'environnement et injectée dans le réseau de gaz naturel.

Le gaz naturel est de plus en plus apprécié

La consommation de gaz naturel en Suisse s'est montée à quelque 39 milliards de kilowatt-heures (kWh) en 2010. La progression des ventes de presque 12% par rapport à 2009 (35 milliards de kWh) est due en grande partie à des températures plus froides. Des extensions de réseau, le raccordement de 21 nouvelles communes et l'acquisition de nouveaux clients ont également permis au gaz naturel de consolider sa position en Suisse.

Un nombre croissant de distributeurs locaux proposent du gaz naturel sous forme d'énergie thermique avec une part de biogaz de 5, 20 voire 100%. Au total, quelque 64 millions de kWh de biogaz auront été injectés dans le réseau de gaz naturel en 2010. L'objectif est de sextupler les capacités de production de biogaz injecté en Suisse dans les six prochaines années, grâce à des contributions issues du Fonds de promotion biogaz mis en place par l'économie gazière. Le gaz naturel et le biogaz rencontrent un succès grandissant car ils ménagent l'environnement et ne produisent pas de particules fines. De plus, le biogaz est neutre en CO2.

Importations surtout d'Europe occidentale

Le gaz naturel consommé en Suisse provient pour environ deux tiers de pays de l'UE et de Norvège. La Suisse s'appuie sur différents contrats - la plupart à long terme - conclus avec de grands fournisseurs à la fiabilité éprouvée en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie. Le dernier tiers provient de régions plus éloignées, comme la Russie ou l'Afrique du Nord. Enfin, Swissgas, principale société d'importation en Suisse, associée à des partenaires allemands et autrichiens, a des participations directes dans des sociétés actives dans l'extraction en Norvège.

Près de 10 000 voitures à gaz naturel

Les ventes de gaz naturel/biogaz carburant ont aussi augmenté, gagnant plus de 18% par rapport à 2009. Elles correspondent à plus de 22 millions de litres d'essence. La part du biogaz a été de l'ordre de 20%. Le nombre de véhicules propulsés au gaz naturel circulant sur les routes de Suisse a atteint environ 9600 unités. Le réseau à leur disposition pour faire le plein compte aujourd'hui 126 stations de remplissage. En moyenne nationale, le gaz naturel/biogaz est environ 30% meilleur marché que l'essence. Le gaz naturel/biogaz s'impose actuellement comme la technologie la plus respectueuse du climat parmi tous les véhicules de série équipés d'un moteur à explosion.

Nouveau membre au conseil d'administration

Reto Mohr, des services industriels de Bâle (IWB), a été au conseil d'administration, à la suite du retrait de David Thiel (IWB).

Télécharger le graphique des ventes de gaz naturel: www.gaz-naturel.ch/service-de-presse/communiques-de-presse/2011/

Télécharger des images sur le thème du gaz naturel (espace médias): www.gaz-naturel.ch/service-de-presse/galerie-photos/

Remarques:

38,893 milliards de kilowattheures (kWh) correspondent à 38 893 Gigawattheures (GWh), soit 3,9 milliards de m3 de gaz naturel.

Livrée en mazout, la même énergie aurait représenté 163'500 transports de camions-citernes d'une contenance de 24'000 litres. 1 kWh de gaz naturel correspond à 0,1009 litre de mazout EL.

Véhicules à gaz naturel en Suisse: 9538 (7070 voitures de tourisme, 2197 fourgonnettes ou minibus, 204 bus, 67 camions).

Les chiffres des ventes de gaz naturel/biogaz sont basés sur les relevés de l'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG).

Contact:

Pierre-Alain Kreutschy
Porte-parole de l'ASIG pour la Suisse romande
Tél.: +41/21/310'06'37
E-Mail: kreutschy@gaz-naturel.ch

Daniel Bächtold, porte-parole de l'ASIG
Tél.: +41/44/288'32'62
E-Mail: baechtold@erdgas.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: