VSG / ASIG

Mise au point de l'ASIG: Pas de risque d'explosion avec les véhicules à gaz

Mise au point suite à un communiqué de presse publié ce matin

    Zurich (ots) - Selon un communiqué de presse diffusé ce matin par la Fédération suisse des sapeurs-pompiers, le risque d'explosion serait plus élevé pour les véhicules utilisant des carburants alternatifs, comme le gaz naturel, les gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou des piles à combustibles. De plus, les personnes accidentées et les sauveteurs seraient menacés par les débris projetés en cas d'explosion. Ces assertions ne sont pas conformes à la réalité. L'Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG), organisation faîtière des sociétés de distribution de gaz naturel en Suisse, se voit contrainte d'opposer un démenti et prend position comme suit :

    Les véhicules propulsés au gaz naturel sont aussi sûrs que les véhicules à essence ou diesel et le risque d'explosion associé à l'utilisation du gaz naturel comme carburant est même moins important. Contrairement aux gaz de pétrole liquéfié, le gaz naturel et le biogaz carburant sont plus légers que l'air et se dispersent rapidement dans l'atmosphère en cas de fuite ou de rupture de conduite. En outre, le gaz naturel et le biogaz ont une limite inférieure d'explosion et une limite supérieure d'auto-inflammation (650° Celsius) nettement plus élevées que l'essence, comme le confirme M. Christian Bach, du département moteurs thermiques et combustion du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherches de Dübendorf (EMPA).

    Le réservoir des véhicules à gaz est le composant le plus sûr pour chaque modèle. Il est conçu pour résister à une pression de service de 200 bar et sa pression d'éclatement est de 600 bar. Il est équipé de soupapes de sécurité, qui empêchent les fuites en cas de rupture de conduite et permettent une décompression ou une combustion maîtrisée du contenu du réservoir en cas d'accident ou de chaleur extrême, ce qui évite tout risque d'explosion. Les véhicules propulsés au gaz naturel sont soumis aux mêmes normes de sécurité que les véhicules à essence ou diesel. Ils sont en outre aussi soumis aux crash tests usuels.

    Leur utilisation ne présente par conséquent aucun danger pour les utilisateurs et les unités de sauvetage. En Suisse, plus de 600 véhicules à gaz sont en circulation. Le gaz naturel et le biogaz présentent par ailleurs l'avantage de préserver l'environnement en émettant nettement moins de CO2 et de polluants que les véhicules traditionnels.

    Ce communiqué peut être téléchargé sous www.gaz-naturel.ch

ots Originaltext: Association Suisse de l'Industrie Gazière (ASIG)
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Daniel Bächtold
porte-parole de l'ASIG
Tél.         +41/1/288'32'62
E-Mail:    baechtold@erdgas.ch
Internet: http:// www.gaz-naturel.ch



Plus de communiques: VSG / ASIG

Ces informations peuvent également vous intéresser: