Osec

Promotion des exportations: la Confédération et l'Osec font un geste pour les PME

Zurich (ots) - En marge du Forum suisse du commerce extérieur, l'Osec - promoteur de l'économie suisse à l'international - et le Secrétariat d'Etat à l'économie SECO ont annoncé les premières mesures de stabilisation concrètes prises par la Confédération pour améliorer le plus rapidement possible la situation des entreprises exportatrices. Il s'agit d'aider les entreprises suisses à créer de la valeur ajoutée dans leurs activités avec l'étranger. En 2009 et 2010, l'Osec mettra en oeuvre un certain nombre de mesures de promotion de l'export destinées à soutenir la situation des commandes et de l'emploi en Suisse. L'objectif premier est de continuer à faciliter l'accès aux marchés mondiaux des entreprises suisses et d'encourager leur expansion de façon ciblée. Favoriser les platesformes export pour mieux exploiter les potentialités commerciales L'Osec s'emploiera à développer ses services dans les technologies de l'environnement et les énergies renouvelables en particulier, et regroupera sous une marque commune l'offre, qui est souvent fragmentaire car proposées par de très petites entreprises. L'Osec soutiendra notamment l'économie privée sur le projet Masdar City, à Abu Dhabi, qui sera la première ville à bilan écologique neutre et à zéro émission de CO2. Elle comprendra un "Swiss Village" qui sera, d'une part, une vitrine des technologies suisses (environnement, efficacité énergétique, branding, formation, hôtellerie et santé) et, d'autre part, un tremplin pour aider les entreprises suisses motivées à trouver de nouveaux contrats dans les Etats du Golfe. L'Osec entend également encourager la participation d'entreprises technologiques suisses au salon mondial de l'environnement à Vancouver "Globe 2010" afin qu'elles présentent leurs atouts à des clients potentiels dans l'ouest des Etats-Unis et au Canada. Pour les sous-traitants automobiles, l'Osec encouragera leur entrée sur de nouveaux débouchés comme la Russie, l'Inde et la Chine. On commencera par évaluer la demande potentielle dans différents pays. On envisage aussi la création d'une plateforme export pour les entreprises suisses spécialisées dans les produits et services de niche afin qu'elles puissent décrocher plus facilement des marchés publics internationaux dans les infrastructures (routes, écoles, hôpitaux, etc.) Dans la santé, la stratégie est d'orienter en direction de la Suisse la demande internationale de services médicaux de pointe. Un grand pas a été fait l'an dernier avec la création de l'association "Swiss Health" dont le but est d'attirer en Suisse des patients étrangers. Dès le second semestre 2009, la prospection de nouveaux membres auprès des hôpitaux et cliniques sera intensifiée, et une campagne marketing démarrera dans certains pays pour promouvoir la Suisse en tant que destination médicale d'exception. Cap sur les marchés voisins, l'Europe de l'Est, la Russie et les Etats parties aux ALE Selon un récent sondage mené auprès de 1000 PME exportatrices, les entreprises apprécient les services d'aide à l'export de l'Osec et sont même 90% à les considérer comme bons voire très bons. Et c'est justement en temps de crise qu'elles appellent de leurs voeux un renforcement des prestations de soutien de l'Osec. C'est ce qui est prévu, notamment pour les marchés voisins comme l'Allemagne, la France, l'Autriche, l'Italie, l'Angleterre et l'Espagne, des pays qui selon l'étude citée plus haut ont regagné la faveur des entreprises suisses depuis le début de la crise. Le conseil individuel sera renforcé et des actions marketing et des séances d'information seront mises sur pied. Concernant l'Est de l'Europe, et spécifiquement la Russie (un Etat BRIC), il est prévu de multiplier les séances d'information et les journées d'entrevues-conseils et d'organiser des "fact finding missions". En outre, la Suisse prendra des mesures en collaboration avec les Etats avec lesquels elle a signé ou est en passe de signer un accord de libre-échange (ALE), car les débouchés sont prometteurs pour nos exportateurs. Il s'agit de l'Egypte, des Etats du Golfe (GCC), du Japon, du Canada, de la Colombie, du Pérou, de la Corée du Sud et de l'Afrique du Sud. Ce qui et en jeu, c'est l'appui aux entreprises suisses au démarrage d'activités commerciales dans ces pays. C'est pourquoi l'Osec y mettra également sur pied des séances d'information et des participations communes à des salons, commandera des études de marché et proposera des services de conseil supplémentaires. De nouveaux produits et services à l'usage des PME L'Osec n'entend pas seulement encourager l'expansion étrangère des PME. Il veut également leur proposer des services adaptés à leurs besoins en amont: notamment le produit "Fit for Export", un test qui permet aux nouveaux exportateurs d'évaluer leurs aptitudes à l'international. Un "pathfinder system" a aussi été développé pour aider les sociétés particulièrement innovantes à détecter les opportunités et les marchés appropriés. Ce système permettra à l'Osec d'apporter une aide pointue à l'entreprise à un stade précoce de son projet de façon à ce qu'elle ait toutes les cartes en main pour choisir le marché export qui convienne réellement à ses activités. La Suisse participe au financement des institutions financières multilatérales comme la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ou les banques de développement régionales. Toutefois, les entreprises suisses ne profitent que très modérément des projets financés par ces institutions. Mais elles devraient voir leurs chances de décrocher des marchés s'améliorer considérablement grâce à diverses prestations que l'Osec leur proposera en collaboration avec l'Assurance suisse contre les risques à l'exportation SERV: séances d'informations, ateliers, missions économiques, etc. Dans le cadre de ces mesures d'aide conjoncturelle, l'Osec a pris l'initiative d'instituer un Fonds spécial destiné aux organisations et entreprises, publics ou privés, qui souhaitent mettre sur pied des mesures propres à donner un coup de fouet aux activités export des entreprises. Pour être sélectionnés, ces projets devront être limités dans le temps, réalisables à court terme, créer de la valeur en Suisse, déployer un effet immédiat et dans la mesure du possible avoir un impact dans la durée. Les initiateurs des projets devront s'investir activement dans les actions pour lesquelles ils demandent une participation. Un exercice 2008 réjouissant L'Assemblée générale de l'Osec s'est déroulée juste avant le Forum. M. Rolf Jeker, Président du conseil d'administration, et Daniel Küng, CEO, ont présenté les résultats ainsi que des faits et chiffres sur les activités 2008, une année faste pour l'Osec malgré la crise. Le nombre d'entretiens de conseil individuels à l'export a passé à 1720, contre 1677 en 2007, en raison de la crise justement qui a permis de maintenir une forte demande de conseil. Le nombre de mandats menés à bien a aussi suivi une courbe ascendante: 630 en 2008, contre 433 en 2007. Quant aux participations collectives à des salons à l'étranger sous la bannière helvétique, les fameux "SWISS Pavilions", 41 ont été réalisés. L'an dernier a aussi été placé sous le signe de l'intégration puisque de nouveaux mandats ont été regroupés sous la direction de l'Osec: promotion des importations (SIPPO), promotion des investissements (IPSSA) - mandat bénéficiant à certains pays en développement ou en transition - et promotion de la place économique suisse. Pour ce dernier volet, des contacts ont été établis avec plus de 4800 investisseurs potentiels au cours de séminaires et de road shows à l'étranger. Fin 2008 et début 2009, des accords de prestations ont été signés avec les cantons pour coordonner la promotion de la place économique suisse à l'étranger jusqu'en 2011. ots Originaltext: Osec Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Patrick Djizmedjian Responsable Public Relations / Public Affairs Osec Stampfenbachstrasse 85 CH-8021 Zurich Tél.: +41/44/365'55'16 Fax: +41/44/365'54'92 Mobile: +41/79/642'88'60 E-Mail:pdjizmedjian@osec.ch Internet: www.osec.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: