VSE / AES

L'AES s'exprime sur la stratégie énergétique 2050

Aarau (ots) - L'AES considère comme indispensables pour la mise en oeuvre de la nouvelle politique énergétique les mesures d'amélioration de l'efficacité énergétique telles que le développement du Programme Bâtiments et l'extension des énergies renouvelables, mesures accompagnées de procédures d'autorisation accélérées. Elles doivent pour cela obéir aux principes économiques. Dans son étude «Scénarios pour l'approvisionnement électrique du futur» publiée récemment, l'AES évalue entre 118 et 150 milliards de francs l'ensemble des investissements nécessaires pour la transformation. Une large acceptation sera décisive.

L'AES soutient la transformation du système énergétique de la Suisse décidée par la Confédération. Dans son étude «Scénarios pour l'approvisionnement électrique du futur», qui a été présentée aux médias en juin dernier, l'AES présente trois scénarios potentiels cohérents pour le mix électrique de 2050. Les scénarios diffèrent les uns des autres en fonction des décisions politiques et de leur acceptation par la société.

Dans les trois scénarios, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique constituent des piliers importants pour l'approvisionnement électrique du futur. La transformation planifiée exige toutefois des conditions-cadre politiques adéquates, en particulier la simplification des procédures pour la construction de nouvelles installations. Elle approuve en outre l'amélioration du modèle d'encouragement RPC pour plus d'efficience et d'efficacité. L'objectif doit être de recevoir le plus de kilowattheures possibles par franc d'encouragement.

L'AES estime entre 118 et 150 milliards de francs suisses le montant total des investissements pour la transformation du système énergétique. Jusqu'en 2035, le besoin en investissements est identique dans chaque scénario et s'élève à environ 70 milliards de francs suisses, dont 50% pour le maintien du réseau, plus de 20% pour la construction supplémentaire et le reste pour l'extension du réseau et le maintien de la production. Entre 2035 et 2050, les investissements nécessaires varient fortement en fonction des scénarios en raison des différentes extensions de la production renouvelable et des réseaux. Les investissements supplémentaires vont de 50 milliards de francs pour le scénario 1 à plus de 80 milliards de francs pour le scénario 3.

Au cours des prochaines années, la branche électrique suisse aura besoin de décisions politiques claires et durables afin de connaître les futures conditions-cadre et de pouvoir assurer ce qu'elle considère comme sa tâche principale: la sécurité de l'approvisionnement.

L'AES examinera de manière approfondie la consultation et rendra une prise de position détaillée rédigée au nom de ses plus de 400 membres.

Contact:

Dorothea Tiefenauer
Tél.: +41/62/825'25'24
Mobile: +41/79/642'11'41
E-Mail: dorothea.tiefenauer@strom.ch



Plus de communiques: VSE / AES

Ces informations peuvent également vous intéresser: