Swissmedic

SWISSMEDIC: Swissmedic informe les spécialistes sur la sécurité des anti-inflammatoires

(ots) - Depuis que Vioxx®, un antalgique commercialisé dans le monde entier, a été retiré du marché, de nombreux patients doivent consulter leur médecin traitant pour qu’il leur prescrive un nouveau traitement. Swissmedic a donc élaboré à l’intention des spécialistes des principes d’utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ce document qui a pour objet premier de rappeler les mesures de précaution à observer lors du choix du traitement peut être téléchargé sur le site web de Swissmedic : www.swissmedic.ch --> Informations destinées aux spécialistes, rubriques Informations / Communications Le texte n’est disponible qu’en allemand pour l’instant, la traduction française suit. Précisions en outre que les résultats obtenus par Vioxx dans un groupe de patients donné ne peuvent pas être simplement transposés aux autres AINS, qu’ils soient COX-2 spécifiques ou non. C’est pourquoi Swissmedic est en train d’étudier de manière approfondie cette question en analysant les données disponibles, en demandant aux entreprises concernées de prendre position sur ce sujet et en consultant des experts dans ce domaine. Contexte Les nouvelles données qui ont conduit au retrait de Vioxx® fin septembre 2004 mettent en évidence, par comparaison avec un placebo, un risque statistiquement accru de complications cardiovasculaires liées à ce médicament. La décision de le retirer du marché se fonde sur les données trisannuelles d’une étude clinique (APPROVe - Adenomatous Polyp Prevention on VIOXX) menée auprès de 2600 patients dans le monde entier. Cette étude avait pour but de comparer l’efficacité de Vioxx 25 mg à celle d’un placebo dans la prévention de nouveaux polypes du côlon chez les patients ayant des antécédents de tumeurs du côlon. Elle n’a révélé aucune différence au cours des 18 premiers mois. Par contre, dans les mois qui suivirent, le risque de complications cardiovasculaires rares mais graves (y c. infarctus du myocarde, attaque cérébrale ou thromboses périphériques) s’est considérablement accru par rapport au placebo. Les complications thrombotiques sont des phénomènes multifactoriels, c’est-à-dire à causes multiples telles que l’âge, le tabagisme, l’hypertension artérielle, les hyperlipidémies, les prédispositions génétiques, d’autres facteurs toujours inconnus et, désormais, Vioxx. Cependant, le mécanisme d’action ainsi que la responsabilité relative de ce médicament dans le processus thrombotique restent indéterminés. Les patients actuellement sous Vioxx ne courent pas de danger grave, mais devraient consulter au plus vite leur médecin traitant afin de changer de traitement (cf. communiqué de Swissmedic du 30 septembre 2004). Pour de plus amples renseignements : Dr Pius Hildebrand, tél. : 031 322 04 38

Ces informations peuvent également vous intéresser: