Société Suisse de Chirurgie SSC

Prise de position de la Société Suisse de Chirurgie au sujet de la transplantation du foie à partir de donneurs vivants

    Bienne (ots) - La transplantation du foie de donneurs vivants est devenu un sujet d'actualité important, notamment dans le canton de Zurich: la garantie de paiement pour cette opération qui sauve une vie, est arrivée trop tard pour un couple donneur/receveur. Cela a entraîné de vives discussions entre les politiciens, le couple concerné et les médecins traitants. Le canton de Zurich a pu trouver une solution à court terme en prenant lui-même les frais en charge. Cependant, la question reste ouverte pour les cas futurs.

    La Société Suisse de Chirurgie prend position de la façon suivante:

    1. L'indication à une transplantation du foie à partir de donneur
         vivant, qui permet la survie de patients, doit être posée
         uniquement sur des critères médicaux.

    2. Nous appelons les instances politiques concernées (direction de
         la santé publique, commissions de prestations fédérales etc.)
         à se concerter rapidement pour soutenir la prise en charge des
         coûts d'une transplantation à partir de donneur vivant.

    3. La Société Suisse de Chirurgie invite tous les groupes
         concernés et toutes les commissions (OFAS, ELK etc.), ainsi
         que les médecins impliqués à se réunir immédiatement afin
         d'éliminer les obstacles administratifs et d'obtenir la
         garantie de paiement des assureurs.

    4. L'interdiction de la transplantation du foie à partir de
         donneurs vivants signifie un rationnement dans le secteur de la
         santé publique. De telles décisions doivent être prises au plus
         haut niveau politique par la Confédération et non pas au niveau
         des cantons. Une attitude contradictoire des différentes
         autorités de la santé publique, comme c'est actuellement le cas
         pour la transplantation du foie à partir de donneurs vivants,
         nui aux patients concernés et est éthiquement très discutable.

    Le succès scientifique de la transplantation du foie à partir de donneurs vivants est documenté par plusieurs milliers de cas, et approuvé par une large majorité de la communauté scientifique international, ce qui devrait suffire pour obtenir en Suisse aussi une obligation de prise en charge par les assureurs. Dans certains centres spécialisés, la transplantation du foie à partir de donneurs vivants s'est déjà établie comme alternative valable par rapport à la transplantation du foie d'un cadavre, surtout en raison du manque inquiétant de donneurs en Suisse. La transplantation du foie à partir de donneurs vivants représente parfois la seule option possible pour éviter la mort du patient. Il est inadmissible que des politiciens ou des fonctionnaires de caisses-maladies décident seuls si un patient peut être sauvée ou non. De telles décisions doivent se fonder sur une base beaucoup plus large et solide.

    Au nom de la Société Suisse de Chirurgie     Le comité     Société Suisse de Chirurgie

ots Originaltext: Société Suisse de Chirurgie SSC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
En cas de question de même que pour l'organisation d'interviews avec
le président de la SSC ou d'autres experts, veuillez vous adresser à:
Geri Staudenmann
Chargé d'information SSC
Tél. +41/32/345'24'44
[ 008 ]



Plus de communiques: Société Suisse de Chirurgie SSC

Ces informations peuvent également vous intéresser: