Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Initiative populaire « 6 semaines de vacances pour tous » La balle est dans le camp des partenaires sociaux

Bern (ots) - Le rejet de l'initiative populaire « 6 semaines de vacances pour tous » n'est pas un plébiscite pour encore plus de stress au travail, des horaires encore plus longs et une disponibilité à travailler 24 heures sur 24 et sept jours sur sept ! Le non des citoyen(ne)s a au contraire la valeur d'un mandat adressé aux partenaires sociaux appelés à trouver des solutions communes pour diminuer la pression exercée au travail sur les salarié(e)s.

Les opposants à l'initiative - Conseil fédéral, partis de droite, employeurs - n'ont cessé de souligner durant la campagne qui a précédé la votation qu'ils partageaient la revendication de base de cette initiative - plus de temps de repos pour les travailleurs et travailleuses -, mais qu'ils refusaient toute réglementation au plan de la loi. Aux employeurs donc de prouver maintenant que ce n'était pas là des paroles en l'air, prononcées surtout pour gagner ce scrutin. L'Union syndicale suisse (USS) et ses syndicats leur rappelleront d'ailleurs ces déclarations lors des prochaines négociations collectives et demanderont que des solutions soient trouvées pour mieux protéger les salarié(e)s, diminuer le stress au travail et augmenter le temps libre. Pour leur part, les politiques devront améliorer la protection des salarié(e)s dans les branches où l'on ne trouve pas de partenaires sociaux en mesure de négocier.

Contatto:

Jean Christophe Schwaab (078 690 35 09), secrétaire central de l'USS,
Daniel Lampart (079 205 69 11), premier secrétaire de l'USS et
économiste en chef de l'USS
Paul Rechsteiner (079 277 61 31), président de l'USS et
Ewald Ackermann (079 660 36 14), service de la communication de l'USS
se tiennent à votre disposition pour tout complément d'information.


Ces informations peuvent également vous intéresser: