Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Congrès de la Confédération européenne des syndicats (CES) Contre l'austérité, la sous-enchère salariale et la remise en cause des droits des travailleurs et travailleuses !

Bern (ots) - Un bon millier de délégué(e)s de 83 confédérations syndicales provenant de 36 pays européens participeront, du 16 au 19 mai 2011 à Athènes, au 12e congrès ordinaire de la CES, sous le slogan : « Se mobiliser pour l'Europe sociale ».

Le congrès veut ouvrir de nouvelles voies socialement valables pour sortir de la crise. Il s'opposera énergiquement au « pacte euro-plus » qui impose des programmes d'austérité radicale dont l'effet sera de prolonger la crise aux seuls dépens des couches sociales inférieures. À l'aide d'un plan d'investissement, financé notamment par les fonds structurels européens, il s'agit de relancer la croissance dans les États endettés, la Banque centrale européenne étant également appelée à y contribuer en mettant à disposition des liquidités à faible taux d'intérêt.

Autre point important de ce congrès : la remise en cause croissante des droits syndicaux. De fait, les autorités européennes vont pouvoir restreindre le droit à des négociations autonomes, ce que les syndicats de la CES ne sauraient accepter. Comme ils n'acceptent pas non plus que leur lutte contre la sous-enchère salariale soit toujours plus contrecarrée au nom des libertés économiques.

Cette thématique est celle que développera la délégation de l'USS à Athènes emmené par son président Paul Rechsteiner. Elle proposera une campagne « Pour une Europe sans dumping salarial et social », dont l'élément central est le lancement, au printemps 2012, d'une initiative citoyenne européenne (ICE). Selon cette ICE, les autorités européennes devront prendre des dispositions pour que les droits sociaux fondamentaux passent avant les libertés du marché intérieur et afin que le principe d'un même salaire pour un travail de valeur égale (principe du lieu d'emploi) s'applique dans toute l'Union européenne. Quant à la proposition des syndicats espagnols : une grève générale européenne, elle suscitera sans nul doute un débat animé.

La délégation de l'USS au congrès de la CES se compose de Paul Rechsteiner (président de l'USS), Vasco Pedrina (représentant de l'USS au comité exécutif de la CES), Andreas Rieger, coprésident d'Unia et Barbara Spalinger, vice-président du SEV (Syndicat du personnel des transports). Pour de plus amples informations sur ce congrès, son déroulement et ses décisions : http://www.etuc.org/r/1672.

Kontakt:

Vasco Pedrina (079 772 37 47), représentant de l'USS au sein du
comité exécutif de la CES, se tient à votre disposition pour tout
complément d'information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: