Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Appréciation de la situation monétaire : inquiétant / La Banque nationale suisse doit combattre le franc fort

Bern (ots) - Ces derniers jours, le franc suisse, déjà fortement surévalué, a battu de nouveaux records. Environ 100 000 emplois sont en jeu dans l'industrie d'exportation et le tourisme. Et la sous-enchère salariale menace. Malgré cela, la Banque nationale suisse (BNS) n'a annoncé aucune mesure de lutte contre le franc fort à la faveur de l'appréciation de la situation économique et monétaire qu'elle a rendue publique aujourd'hui. De ce fait, elle livre le sort des travailleurs et travailleuses concernés au jeu des spéculateurs sur les marchés des devises. L'Union syndicale suisse (USS) attend de la BNS qu'avec la Confédération, elle combatte activement le franc fort. Soit en affaiblissant le franc par des interventions directes sur les marchés des devises, soit en endiguant la spéculation. Ou encore, en permettant, avec la Confédération, aux entreprises concernées de changer leurs devises étrangères à un cours réaliste. Après déduction de la hausse de la TVA et de l'évolution du prix du pétrole, le renchérissement devrait être égal à zéro, voire négatif, l'an prochain. La stabilité des prix ne serait ainsi plus garantie. Contact: Daniel Lampart (079 205 69 11), économiste en chef de l'USS Peter Lauener (079 650 12 34), responsable de la communication et porte-parole de l'USS

Ces informations peuvent également vous intéresser: