Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Grève dans le secteur du nettoyage de l'aéroport de Genève/ Dumping salarial par les autorités - le gouvernement genevois sème la misère

    Bern (ots) - Depuis le 8 juillet - soit depuis plus d'un mois -, le personnel d'ISS Aviation (nettoyage d'avions) de l'aéroport de Genève est en grève. Il se bat contre la dénonciation de la convention collective de travail (CCT) et la baisse des salaires. Pour certaines catégories du personnel, ISS veut imposer des baisses de près de 25 % ( !). Et cela, pour des salaires qui ne permettent de toute façon guère de vivre dans un endroit aussi cher que Genève. Un exemple : selon les dispositions de la CCT dénoncée, une nettoyeuse peut arriver, après vingt ans d'activité, à un salaire maximum de 4847,75 francs. Et ce montant devrait être encore abaissé à 3550 francs. Socialement, c'est purement et simplement une insulte et une attaque contre la dignité des travailleuses et travailleurs. Pire encore : ce dumping salarial est favorisé par l'État de Genève, qui est l'« autorité concédante ». La société Aéroport international de Genève (AIG), qui est présidée par le président du gouvernement cantonal, le radical François Longchamp, est tenue de veiller à ce que les salaires versés à l'aéroport soient corrects. Or, en lieu et place de cela, AIG s'est opposée aux grévistes. Le ssp et l'USS demande au gouvernement genevois de mettre un terme à cette politique de démolition. Il n'est quand même pas possible qu'un gouvernement (sa majorité) décrète des salaires de misère pour sa propre population.

Contact: Stefan Giger, secrétaire général du ssp (079 296 77 07) Ewald Ackermann, service de l'information de l'USS (031 377 01 09)



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: