Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Comité de l'Union syndicale suisse (USS): La cherté du franc menace 30 000 emplois - La Banque nationale doit agir

Bern (ots) - Dans une résolution, le Comité de l'USS demande instamment à la Banque nationale de prendre des mesures contre l'appréciation destructrice du franc suisse. « Cette appréciation du franc risque de causer des dommages durables à l'économie suisse d'exportation. Petit pays, la Suisse a besoin d'une économie d'exportation qui soit solide. C'est pourquoi le Comité de l'USS demande instamment à la Banque nationale d'agir contre cette ap-préciation destructrice du franc. La Banque nationale ne peut pas soutenir le secteur financier et laisser l'économie réelle en rade. Ces dernières semaines, le franc s'est énormément apprécié. Comme la Banque nationale s'est retirée des marchés des devises, il ne s'est pas uniquement fortement apprécié par rapport à l'euro, mais aussi par rapport aux autres monnaies, comme le dollar. Depuis 2007, sa valeur extérieure pondérée des exportations a augmenté d'environ 20 %. Dont 6 % depuis la fin 2009 seulement. La compétitivité-prix de l'économie suisse d'exportation par rapport à ses concurrents étrangers s'est nettement dégradée. Pression sur les salaires, licenciements et délocalisations de pans de la production en seront les conséquences. Selon une évaluation de l'USS, la seule appréciation du franc depuis fin 2009 devrait coûter 30 000 emplois. » Contact: Union syndicale suisse Daniel Lampart (079 205 699 11), économiste en chef de l'USS, et Peter Lauener (079 650 12 34), responsable de la communication et porte-parole de l'USS, se tiennent à votre disposition pour tout complément d'information.

Ces informations peuvent également vous intéresser: