Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Des membres de conseils de fondation et des experts en caisses de pension s'opposent à la baisse du taux de conversion LPP

    Bern (ots) - Beaucoup de membres de conseils de fondation ou d'experts en caisses de pension refusent l'abaissement du taux de conversion. Ils se sont organisés au sein d'un comité. Trois de leurs représentants ont expliqué, à la conférence de presse d'aujourd'hui, pourquoi ils recommandent de glisser un non dans l'urne le 7 mars.

    Aux yeux des membres du comité, le débat sur l'abaissement du taux de conversion est de nature politique et non technique. Le démantèlement prévu des prestations ébranle la confiance placée par les assurés dans la prévoyance professionnelle, dont les promesses ne seraient plus tenues.

    Les réductions de rentes menacent l'objectif d'une retraite dans la dignité «La prévoyance professionnelle a un mandat constitutionnel à remplir. Avec l'AVS, elle doit permettre à chacun de maintenir de manière appropriée son niveau de vie antérieur. D'où la nécessité de refuser toute baisse précipitée des prestations», a expliqué à la conférence de presse d'aujourd'hui Brigitte Martig, membre du conseil de fondation de la caisse de pension autonome de Novartis. «Or si le législateur abaissait à nouveau le taux de conversion et réduisait ainsi directement la rente de chaque personne exerçant une activité lucrative, ce principe et donc la réalisation de l'objectif de prestations cesserait d'être garanti pour de nombreux revenus - à commencer bien entendu par les plus bas», a-t-elle ajouté.

    Réduire les frais d'administration et non les rentes Christoph Häberli, actuellement président de la caisse de pension de la Société suisse des entrepreneurs (SSE), a tenu à rappeler une vérité: «Selon la propagande trompeuse de l'OFAS, les caisses de pension réaliseront un jour des économies de 600 millions en réduisant le taux de conversion . En même temps, elles dépensent près de 3,9 milliards, soit en tout cas six fois plus, en frais d'administration et en frais de gestion de fortune . Les grands groupes d'assurances se taillent ici la part du lion.» Häberli a encore ajouté: «Un abandon du coûteux système en place, avec ses nombreuses petites caisses, générerait davantage d'économies qu'une baisse des rentes, notamment en réduisant les sommes accumulées à des fins de prévoyance mais qui sortent des caisses et vont aux banques, aux compagnies d'assurance et à d'autres profiteurs.»

    Propagande illégale de l'Association suisse des institutions de prévoyance Jorge Serra, membre du conseil de fondation de plusieurs caisses de pension, a sévèrement critiqué l'attitude de l'Association suisse des institutions de prévoyance (ASIP). Celle-ci avait invité ses membres à envoyer, avec les certificats d'assurance, du matériel de propagande pour l'abaissement du taux de conversion: «En tant qu'association faîtière des institutions de prévoyance, l'ASIP est financée par les cotisations des membres des caisses de pension et donc, en bonne partie, par les cotisations des assurés. Aucun mandat ne l'autorise à affecter ces ressources à la campagne pour la baisse des rentes. Ce n'est pas aux assurés à subventionner la propagande des assureurs!» dénonce Serra. Beaucoup de membres de conseils de fondation, comme lui, seraient fâchés qu'economiesuisse et les compagnies d'assurance se servent de l'ASIP pour arriver à leurs fins. Vous trouvez tous les textes ici : http://www.pk-netz.ch/content/blogcategory/32/73/ Font notamment partie du comité «Membres de conseils de fondation de caisses de pension et spécialistes du domaine contre la baisse du taux de conversion»: Amrein Werner Stiftungsrat Pensionskasse SBB Brändli Herbert Pensionskassenexperte und Präsident Stiftungsrat Profond und Allvor Brodard Vincent Stiftungsrat Pensionskasse SEV Bürgi Ursula Delegierte Pensionskasse Publica Buzek Ruedi Stiftungsrat Pensionskasse Thurgau Fritz Georges Stiftungsrat Pensionskasse Stadt Zürich Gisin Verena Suppleant Pensionskasse Syngenta Gisler Max Vorsorgekommission Elekrizitätswerk Altdorf AG Göring Andreas Stiftungsrat Pensionskasse Valorec Services AG Greub Hofer Alina Stiftungsrätin Personalvorsorgestiftung Spitalverband Bern Gurtner Fritz Stiftungsrat Pensionskasse Post Häberli Christoph Präsident Stiftungsrat Pensionskasse Baumeisterverband Heilmann Thomas Stiftungsrat NEST Sammelstiftung Iberg Christian Stiftungsrat Pensionskasse Valorec Services AG Joss Ernst eidg. dipl. Pensionskassenexperte Kasser Ursula Stiftungsrätin NEST Sammelstiftung Koller Josef Delegierter Sozialversicherungskasse Securitas Körner Bernd Stiftungsrat Pensionskasse Novartis Küffer Kurt Stiftungsrat Pensionskasse SRG SSR Idée Suisse Laager Hugo Delegierter Pensionskasse Previs Luginbühl Hanspeter Verwaltungskommission Pensionskasse Thun Martig Brigitte Vizepräsidentin Stiftungsrat Pensionskasse Novartis Müller Rolf Geschäftsführer Pensionskasse Freelance Mutter Christa Stiftungsrätin Pensionskasse Freelance Nagel Martin Suppleant Pensionskasse Syngenta Nydegger Heinrich Präsident Stiftungsrat Pensionskasse Unia Pohl Christoph Stiftungsrat Pensionskasse Stadt Winterthur Sager Urs Pensionskasse Flawil SG Seiler Beat Verwaltungskommission Bernische Pensionskasse Seiz-Gut Silvia Stiftungsrätin Pensionskasse Stadt Zürich Serra Jorge Zentralsekretär vpod und Stiftungsrat Pensionskasse Stadt Zürich Sommer Hans Vizepräsident Stiftungsrat Bâloise Sammelstiftung Steiger Ruedi Stiftungsrat Pensionskasse Stadt Zürich Studer Jörg Stiftungsrat Pensionskasse Clariant Tamburrino Nicola Stiftungsrat Pensionskassen PROMEA / MOBIL und SPIDA Tschopp Roby Präsident Stiftungrat NEST Sammelstiftung Weber Matthias Delegierter Pensionskasse Publica

Contact: Renseignements: Florian Keller, coordinateur du réseau PK-Netz, tél. 078 756 09 60



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: