Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Rapport sur l'éducation en Suisse 2010 Une base qui confirme la politique de la formation défendue par l'USS

    Bern (ots) - Le Rapport sur l'éducation en Suisse 2010, premier du nom, confirme les principales propositions développées par l'USS, à savoir : la formation doit être comprise comme un domaine d'investissement sur le long terme et n'a donc pas à être soumise à une politique d'austérité axée sur le court terme ; les offres de formation et d'accueil des enfants en âge préscolaire, ainsi que les structures de jour destinées aux élèves des écoles primaires ont des effets positifs ; elles doivent donc d'urgence être développées ; des efforts particuliers en matière de formation et d'intégration doivent être fournis pour celles et ceux dont la carrière scolaire n'a eu lieu que partiellement en Suisse, si l'on veut vraiment en arriver à ce que 95 % des jeunes terminant leur scolarité suivent une for-mation postobligatoire (certificats d'apprentissage ou diplômes sanctionnant des formations gé-nérales), il faut qu'en temps de crise aussi un nombre suffisant de places d'apprentissage soit proposé, c'est-à-dire qu'on en crée de nouvelles de qualité ; donnant accès aux écoles supérieures, la formation professionnelle atténue certes quelque peu les inégalités sociales, mais des inégalités subsistent toujours entre les sexes; il faut continuer à renforcer la formation professionnelle supérieure; concernant la formation continue, il faut principalement s'attaquer, via une nouvelle loi, aux dé-savantages qui sont encore le lot des femmes, et y faire aussi figurer la transmission aux adultes socialement défavorisés de compétences de base. Confortée par le présent rapport, l'Union syndicale suisse (USS) continuera à s'engager pour que ces défis soient relevés.

Contact: Union Syndicale Suisse Peter Sigerist (031 377 01 23)



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: